•  

    Vermifugez-les ! 

     

    Vermifuger votre chat ou votre chien, c'est indispensable pour protéger sa santé... mais aussi la votre et celle de vos proches.

     

       Or par manque d'information ou simple négligence, bon nombre de maîtres oublient de traiter leur animal de compagnie ! Toxocarose pour sa fréquence, échinococcose pour sa gravité : ces deux zoonoses dues aux parasites internes des animaux de compagnie sont des préoccupations constantes de santé publique. L'une et l'autre peuvent se développer insidieusement et sans symptôme spécifique, jusqu'au développement de pathologies invalidantes voire mortelles dans des cas extrêmes.
    A quel rythme dois-je vermifuger ? Chiots et chatons devront être vermifugés chaque mois pendant 6 mois. Puis vous devrez renouveler l'opération quatre fois par an. Voire plus si les lieux et conditions de vie constituent un risque supplémentaire d'infection. D'autres gestes simples vous préserveront des parasites véhiculés par votre animal : chaque jour, retirez ses déjections de la litière (pour ce qui est du chat) ou du jardin. Et ne laissez pas les enfants jouer dans les bacs à sable publics, trop souvent souillés par des déjections canines ou félines. Enfin lavez-vous régulièrement les mains avec de l'eau et du savon... et pas seulement lorsque vous devez préparer un repas.
    Les jeunes enfants, avec leur habitude de porter les mains à la bouche après avoir caressé leur animal ou s'être blottis contre lui, sont particulièrement vulnérables. Voilà pourquoi votre chien ou votre chat doit être vermifugé à intervalles réguliers. C'est tout simplement un geste de santé.

    (Source L'écho de la Lys)

     

    Vermifugez-les ! 

     

     


    7 commentaires
  •  

    Les chats polydactyles :  

     

    Savez-vous pas ce qu'est exactement la polydactylie féline ?

    Est-ce une maladie ? Non !!!!! 
    En fait un chat atteint de polydactylie est un chat qui a une anomalie physique congénitale qui consiste en une présence de doigts supérieurs à la normale, sur une ou sur toutes les pattes causée par une mutation génétique. 
    Cette dénomination vient du grec "poly" qui signifie "nombreux" et "dactyle" qui signifie "doigts". Un chat possède normalement quatre doigts et un ergot sur les pattes avant et quatre aux pattes arrières. 
    Un chat polydactyle peut posséder jusqu'à sept doigts indifféremment à l'avant et à l'arrière. La polydactylie est plus fréquemment observée sur les pattes avant. (Rarement sur toutes les pattes ou uniquement sur les pattes arrières). Cette malformation congénitale n'est ni mortelle ni dérangeante pour le chat, bien que l'on ait remarqué un petit retard d'apprentissage de la marche et de la grimpe chez les chatons polydactyles. 
    Par la suite, certains développent une plus grande habilité. 

    Un chat possédant six doigts à l'avant peut avoir une dextérité manuelle étonnante que l'on ne retrouve pas chez des chats non polydactyles : il ouvrira des loquets de portes ou chassera en s'aidant d'une seule patte. On trouve ces chats plutôt sur la Côte Est des États-Unis et dans le Sud-Ouest de l'Angleterre. Certains avancent que la raison de la quasi absence de chats polydactyles en France et dans d'autres pays d'Europe est due au fait que les chats sortant de l'ordinaire étaient directement tués au Moyen Âge en raison des fortes superstitions et de leur appartenance supposée à la sorcellerie. Les deux races où la polydactylie est la plus répandue sont le maine coon et le pixie-bob.

    D'autres attirent l'attention sur le fait qu'en Angleterre les chats polydactyles sont nombreux, particulièrement au Pays de Galles où on les appelle les "Cardi-Cats".  

     

    Les chats polydactyles :  

     

    L'écrivain Ernest Hemingway est un des amateurs de chats polydactyles le plus connu.

    Dans le jardin de sa maison de Key West en Floride, il hébergeait un peu moins d'une centaine de chats dont environ la moitié étaient polydactyles. 
    Cette passion pour ces chats particuliers lui est venue après avoir reçu un chat à six doigts offert par le capitaine d'un bateau.

    En anglais, le mot "Hemingway cat" ou "Hemingway" est devenu un mot d'argot pour désigner les polydactyles. 
     Depuis sa mort en 1961, sa maison est devenue un musée et le jardin un abri pour les descendants de ses chats.

    Il en reste encore une soixantaine dont une trentaine de polydactyles.

    Le chat enregistré au Livre Guinness des records est Canadien et s'appelleTiger.

    Il est le chat ayant le plus grand nombre d'orteils à ce jour, c'est-à-dire 27 en tout ... 
    A noter que la polydactylie humaine existe aussi  .  

       

    (Source kimcat1b58.over-blog.com et Wikipédia)  

     

     

    Les chats polydactyles :  

     

     


    6 commentaires
  • Le Khao Manee !

     

    Mon ami Christian m'a fait découvrir ce chat merveilleux et quelque peu mystérieux . A lire ICI  .......  et encore ICI  ....... 

     

    Le Khao Manee ! 

     

     

     

     

    Le Khao Manee ! 

     


    14 commentaires
  •  

    Mise en jour en novembre, cette liste concerne les produits cosmétiques : voir ICI  sur le blog de Petite Noisette qui est par ailleurs très intéressant . 

     

     

    Dernière liste sur les produits non testés sur animaux :  

     

     

     


    3 commentaires
  • Vous souhaitez adopter ?  

     

    Une adoption = un engagement = des responsabilités !!!!!

    Ce sujet s'adresse aux futurs adoptants.
    Comme dit régulièrement, il faut savoir qu'un chat n'est pas un jouet et n'est pas un produit de consommation que l'on prend, que l'on jette ou que l'on échange.
    Adopter un chat engage des responsabilités, auxquelles on ne pense pas forcément.

    Avant toutes choses, on n'adopte pas sur un coup de tête parce qu'on trouve ça trop mignon (un chat n'est pas une peluche Hello Kitty) !!!!!!

    Il faut savoir qu'un chat peut vivre très vieux (certain dépasse les 20 ans de vie) ce n'est donc pas un hamster avec une espérance de vie de 2 ans. C'est presque un 1/4 de siècle de vie en commun.

    Poser vous les questions suivantes si vous voulez adopter :

    Quel budget je peux lui consacrer par mois ? (et oui, un chat ça mange, ça a besoin de litière, de jouer, de soins...)
    Pourquoi je veux un chat ?
    Aurais-je la patience et le temps de m'en occuper ? (ce n'est pas un objet déco vivant il demande de l'attention)
    Suis-je prêt à débourser de l'argent s'il tombe malade ou a un accident ? (et parfois de grosses sommes)
    Est-ce que j'ai quelqu'un à qui le confier si je pars en vacances  ?
    Est-ce que j'accepterai ses bétises ?

    Quelques réponses :

    Quel budget je peux lui consacrer par mois ? Il faut compter les croquettes, la litière et il est important de ne pas prendre des croquettes de supermarchés de basse qualité (a cela peut s'ajouter des frais non prévus : vétérinaire, ...)

    Pourquoi je veux un chat ? Et bien parce qu'on les aime et qu'on se sent prêt à partager sa vie avec eux jusqu'à la fin.

    Aurais-ja la patience et le temps de m'en occuper? Je dois lui consacrer au moins 1 heure de jeux par jour et du temps pour les calins. Si je suis absent 10h par jour et que lorsque je rentre je suis trop fatigué pour être avec lui -> laissez tomber.

    Suis-je prêt débourser de l'argent si mon chat tombe malade ou a un accident ? Oui, je suis capable d'aller au vétérinaire si je vois que mon chat à le moindre soucis et je n'attends pas que celui-ci soit à moitié mort pour y aller. Je ne fais pas euthanasier mon chat parce que le vétérinaire c'est cher.

    Est-ce que j'ai quelqu'un qui le confier si je pars en vacances ? Oui, un membre de ma famille, un ami, une pension ou je l'amène. Sinon je ne pars pas (je ne jette pas mon chat à la rue pour aller égoistement à la mer)

    Est-ce que j'accepterai ses bétises ? Oui sans aucun doute et je ne le frapperai pas !!

    Lorsqu'on adopte un chat, cela engendre des frais au début pour son confort et sa santé. Il vous faudra acheter :

    - un arbre à chat : minimum 35 € (pour un petit)
    - un bac à litière : une dizaine d'€
    - des jouets : une dizaine d'€
    - du vermifuge : pour un bon vermifuge 6 € le comprimé en moyenne.
    - une visite de contrôle chez le vétérinaire : minimum 25 €
    - la stérilisation ou la castration : entre 80 et 100 € pour une femelle et entre 40 et 60 € pour un mâle (selon les vétérinaires)
    - les vaccins (corysa/typhus et si mon chat sort la leucose en plus) et les rappels : environ 50 € puis 50 € par rappel.
    - l'identification : pour une puce environ 50 €
    - la nourriture et la litière évidemment : pour le mois environ 30 €
    - un nécéssaire (pince tire-tique, brosse...) : environ 12 €
    - traitement préventif contre les puces : selon les produits entre 10 et 35 € .

    L'adoption d'un chat pour ses débuts, vous revient approximativement à 380/390 € pour une femelle et 350 € pour un mâle si on fait correctement les choses .

    Il faut rappeler que l'identification est obligatoire, et que faire stériliser son chat est très important pour enrailler la prolifération massive et donc les abandons.

    Un chat, et oui ça fait des bétises, ça peut faire ses griffes là où l'on ne veux pas, ça peut griffer et mordre, ça peut casser des choses, ça monte sur les tables, les meubles, les rideaux. Un chat ça fait des bétises (pipi hors de la litière, marquage urinaire...), un chat ça ne se dresse pas, un chat ne comprend pas la fessée. Un chat ce n'est pas comme un chien.

    Si tout cela ne vous fait pas peur et que vous vous sentez de taille à adopter un chat alors allez-y et ASSUMEZ vous ne serez pas déçu. 

     

    (Source Forum Chats&Cie) 

     

    Vous souhaitez adopter ?  

     


    5 commentaires
  • Ne les abandonnez pas !!  

     

                 Je souhaiterai tout d'abord vous rappeler à tous que l'abandon est un geste cruel et condamnable car un animal est un être sensible et en aucun cas un objet. Un animal n'est pas un produit de consommation. Prendre un animal c'est s'engager entre 12 et 20 ans de vie commune.

    Si pour une raison ou pour une autre vous cherchez à abandonner votre chat, faites le stériliser avant et demandez le remboursement des frais au près du futur propriétaire pour éviter la prolifération. En effet, trop de personne laisse leur chatte vagabonder et faire des portées à tous va. Les refuges et Spa sont sur-peuplés et trouvent de moins en moins de familles adoptantes.

    Si votre minette est pleine avant que vous ayez pu la faire stériliser, faites-le sur les chatons avant de les donner et demandez le remboursement au futur propriétaire en gage de bonne foi ! Et faites stériliser rapidement votre chat par la suite même les mâles (qu'il n'aille pas non plus se reproduire à tout va)

    De plus, vous avez pour obligation de faire identifié l'animal avant toutes cessions !!! :http://www.jidentifiemonanimal.com/ . Vous pourrez également demander le remboursement au futur propriétaire.

    Une personne qui adopte un chat gratuitement aura beaucoup moins de scrupule à s'en séparer !

    Pour les personnes qui auraient comme arguments que c'est la "nature" que de laisser sa chatte faire 5 portées par an et bien il faut savoir ceci :

    Risques pour un chat non stérilisé :

    - fugues et bagarres en période de chaleur.
    - marquages urinaires dans l'habitat (valable pour les femelles!).
    - miaulements désagréables nuits et jours en période de chaleur.
    - portées non désirées et donc encore des chatons donnés à n'importe qui et qui finiront on ne sait où.
    - problèmes lors de la mise bas.
    - agressivité chez le mâle en période de chaleur .

    Risques pour les chatons que l'on donne :

    - finir dans une famille irresponsable (pas de soin, pas de nourriture, maltraitance, toujours dehors même par -15,...)
    - finir par être abandonné (car finalement on se rend compte qu'on en veux plus) avec de la chance dans un refuge, sans chance jeter dans la rue n'importe où !
    - servir de nourriture aux serpents (et oui !!).
    - finir dans un laboratoire pour des tests.
    - être euthanasié . 

    ---> Faire stériliser son chat c'est réduire quasiment à zéro le risque de tumeurs et cancers ! <---

    A tout ceux qui me disent donner la pillule : ce n'est pas fiable à 100%, c'est très nocif pour la santé de votre chat et à la longue la stérilisation vous reviendra moins cher.

    A tout ceux qui trouve comme excuse "je suis devenu allergique après 7 ans de vie commune", "ma nouvelle copine/copain n'aime pas les chats", "je vais avoir un bébé" etc.. : ne vous trouvez pas de faux prétextes. Assumez vos actes et surtout vos choix. Le chat lui n'a pas demandé à ce que vous l'adoptiez : A-SSU-MEZ !!!!!!!!

    - Pour les allergies, on peut se faire désensibiliser,
    - Pour la copine, le chat était là avant si elle vous aime, elle vous accepte avec votre compagnon de route,
    - Pour les femmes enceintes, la toxo ça s'attrape pas aussi facilement (vous avez plus de chance de la chopper en jardinant ou en mangeant des légumes crus).


     ( Merci à Melynae du forum Chats et Cie )

     

    Ne les abandonnez pas !!  

     


    4 commentaires
  • Attention danger !

     

    Noël approche à grand pas et, tous les propriétaires de chats le savent, le sapin et ses décorations présentent un intérêt particulier pour eux. Avec ses boules, guirlandes et autres petites choses que l'on suspend aux branches, nos amis félins ne savent plus où donner des moustaches !!!!!

    Afin d'éviter l'accident, voici un témoignage mettant en avant quelques conseils à suivre afin de profiter de votre sapin de Noël sans mettre votre chat en danger :

     

    " La première fois que nous avons fêté Noël avec notre chat, Jordan, nous avons acheté un petit sapin, que nous avons mis dans notre minuscule salle de séjour et orné de décorations et de guirlandes. Environ deux heures plus tard, Jordan a grimpé dans le sapin et, une guirlande à la bouche, a sauté par terre. Le sapin s’est écroulé dans un bruit d’éclats de décorations qui a terrorisé tout le monde, y compris Jordan.

    Après avoir tout rangé et calmé Jordan, nous avons décidé de penser à la sécurité de notre chat au moment de l’installation du sapin de Noël. Nous avons appris quelques astuces pour profiter de notre sapin tout en prenant garde à ne mettre en danger ni Jordan, ni nos décorations de Noël préférées.

    1. Fixez le sapin. Pour stabiliser le sapin et lui éviter de pencher, placez-le sur une grande surface plane. Nous avons cloué notre sapin à deux grands morceaux de bois placés en croix. Vous pouvez également utiliser une grande planche de contreplaqué. Pour fixer le sapin encore mieux, attachez-le au plafond ou aux murs avec des crochets et du fil de pêche ou du fil de fer. Habituez votre chat au sapin pendant quelques jours avant d'installer les décorations.

    2. Couvrez l'eau contenue dans le pied de sapin. Même si Jordan ne s'y était pas intéressé, beaucoup de chats trouvent pratique de s'y désaltérer et en apprécient le goût. Malheureusement, cette eau est dangereuse pour votre chat et l'ingérer peut même causer sa mort : elle peut en effet contenir de la sève, des bactéries ou de l'engrais. « Toute plante traitée avec des produits chimiques peut être dangereuse pour un chat », affirme Elaine Wexler-Mitchell, vétérinaire, dans son livre Ask the vet about cats. Si possible, couvrez l'eau avec un couvercle en plastique ou en métal. De même, enveloppez la base du sapin dans un tapis de sapin, une couverture ou un morceau de tissu et fixez l'installation avec des pinces. Cela protégera également le bois utilisé pour fixer le sapin. (ndlr : Pensez également au sac à sapin . Vous ferez ainsi une bonne action par la même occasion)

    3. Soyez attentifs lors du choix de vos décorations. Les boules et autres motifs brillants en verre vont tenter votre chat, de nature joueuse, mais les éclats de verre des décorations tombées peuvent engendrer des coupures sur les coussinets des pattes de votre chat et avoir des conséquences désastreuses sur sa santé si ingérées. Si vous ne pouvez éviter d'installer des décorations fragiles, placez-les à proximité de la cime du sapin, et gardez les décorations plus solides, en tissu par exemple, pour les branches les moins élevées. Essayer d'attacher les décorations à l'aide de rubans, évitez ainsi les crochets de fil de fer qui peuvent également causer des coupures sur les coussinets et abîmer ses organes internes si votre chat les avale.

    4. Évitez les cheveux d’ange et les guirlandes en aluminium. De la même façon que les décorations brillantes, les cheveux d’ange et les décorations brillantes peuvent attirer votre chat. Jordan s’amusait beaucoup à tirer les cheveux d’ange des branches les plus basses. Si un chat ingère des cheveux d’ange ou des guirlandes, les conséquences peuvent être graves (occlusion intestinale par exemple). Quand un chat avale un morceau de ficelle ou un autre objet s’apparentant à du fil, cet objet se transforme pour les vétérinaires en corps étranger linéaire. « De petits morceaux d’objets linéaires peuvent passer dans le système intestinal des chats mais s’ils sont longs, ils peuvent rester coincés et causer un retroussement des intestins », affirme Elaine Wexler-Mitchell. Sans prise en charge, un corps étranger linéaire peut perforer l’intestin ou causer une péritonite, deux situations pouvant entraîner la mort.

    5. Éliminez les décorations alimentaires. Guirlandes de popcorn ou d’airelles, cannes en sucre, bonshommes de pain d’épice … ces décorations, certes adorables, sont potentiellement dangereuses pour votre chat. Les friandises que votre chat vole sur votre sapin peuvent perturber sa digestion ou causer des occlusions intestinales s'il avale des éléments de guirlande avec leur ficelle par exemple. Ces décorations peuvent également encourager votre chat, à la recherche d’autres friandises, à grimper sur le sapin.

    6. Utilisez les guirlandes électriques avec prudence. Certains chats aiment mâchouiller les fils électriques et pourraient être tentés par ceux du sapin. Si votre chat mordille ces fils, il peut se brûler la bouche, s’électrocuter ou même se tuer. Pensez à ranger tous les fils dans des étuis protecteurs. Soyez créatif ! Emballez une grosse boîte dans du papier décoratif, faites des petits trous sur les cotés et faites passer les fils par cette boîte. Vous pouvez également ranger les fils sous votre tapis de sapin, ils resteront ainsi hors de votre vue et de celle de votre chat.

    7. Laissez de côté les sapins floqués. Les produits chimiques que contient le flocage ou la neige artificielle sont faiblement toxiques et pourraient causer une occlusion intestinale en cas d’ingestion en grande quantité . De même, inhaler le flocage peut se révéler dangereux.

    8. Pensez à balayer les aiguilles. Si votre sapin en perd, faites de votre mieux pour les ramasser. Les sapins de Noël sont souvent traités avec des conservateurs, les aiguilles peuvent donc être toxiques, si votre chat les ingère, il s’abîmera la bouche et cela irritera son estomac. Les bouts pointus des aiguilles peuvent également causer des irritations buccales. Dissuadez votre chat de mordiller les branches. Si votre chat ne peut s’empêcher de mettre son nez ici ou là, vaporisez du répulsif sur les branches basses. Le goût amer du répulsif découragera votre chat s'il essaie de mordiller les branches.

    Après ce premier Noël avec Jordan, mon mari et moi sommes devenus des professionnels de la sécurité au moment des fêtes de Noël. En prenant chaque année de nouvelles précautions pendant l’installation de notre sapin, nous avons permis à tous les membres de notre famille de profiter de la fête et du sapin sans casser les décorations ou se blesser. Suivez nos conseils et même vos animaux chéris seront en sécurité . "

      ( Source Waliboo )   

     

    Attention danger !  

     


    5 commentaires
  • Le stress chez le chat :
    une affaire de quotidien !



    Qu’est-ce qui peut stresser un chat ? Cette question a son importance, car lorsque le chat est stressé, il se met à faire des choses qui bien souvent rende la vie de leurs maîtres difficile. Comme il ne peut pas s’exprimer par la parole, il utilise les outils qu’il possède. A nous de comprendre et de nous adapter.

    Mais qu'est-ce qui peut stresser un chat ?


    Tout d’abord, l’ennui, ou plutôt l’inactivité est très stressante pour un chat. Dans la nature, il va chasser et agir pendant au moins 4 à 5 heures, et toute son attention et son énergie y sera consacré. Dans une maison ou un appartement où il ne se passe rien, le chat accumule cette énergie. Ne pas pouvoir décharger cette énergie est une énorme source de stress. 

    Le fait de devoir partager son territoire avec un chat qui fait peur ou qui n’est pas apprécié est aussi très stressant. Faire cohabiter deux chats qui ne s’entendent pas n’est pas chose facile. Même chose avec un autre animal ou un nouveau venu dans la maison ( autre personne, bébé ) .

    Un environnement qui bouge tout le temps est également stressant : quand les repères et les lieux de bien-être sont déplacés, manipulés, chamboulés, le chat y perd son latin et vous le fait savoir. Les déménagements sont donc sources de stress pour les chats. L’absence de routine peut être aussi angoissant. Bien que le chat supporte des horaires irréguliers ( la nature n’apporte jamais des proies à heures fixes ) , il lui faut quand même quelques repères temporels à court et long terme.

     

    Un chat qui se fait régulièrement punir ou réprimander ( quelles que soient les méthodes employées, mais plus c’est violent, plus c’est stressant ) va finir par être très stressé, surtout s’il ne fait pas le lien entre la punition et la bêtise en fait rien ne sert de punir un chat si ce n’est pas " pris sur le fait " . Il ne fait l’association entre ses agissements et votre réaction que quelques secondes durant. Passé ce délai, il ne fait pas le lien, et prend la punition comme une agression qu’il ne comprend pas et qui " sort de nulle part  " ce qui est loin d’être rassurant.


    Comment savoir si le chat est stressé ?

    La manière la plus " traditionnelle " pour un chat de se décharger du stress est la malpropreté . Il se met à faire pipi ou caca à bien des endroits en dehors de sa litière. Souvent d’ailleurs, c’est toujours le ou les mêmes endroits qu’il choisit pour déposer ses " cadeaux " . Pourquoi fait-il cela ?

    En fait c’est assez facile à comprendre si l’on part du principe que le stress est une émotion, et qu’une émotion est une " énergie ". La peur, l’envie, la faim, l’excitation etc ........ , sont autant d’émotions qui peuvent se traduire par une accumulation d’énergie qu’il faut décharger (en fuyant, en assouvissant son envie, en mangeant, et jouant etc ..... ) . Toute énergie qui entre doit sortir : c’est comme ça que tous les êtres vivants trouvent un équilibre physique et émotionnel . Or, le stress est une énergie négative, et pour la décharger, le chat doit adopter une activité qui le soulage : faire pipi ou caca est manifestement très efficace. Mais pourquoi en dehors de la litière ? Parce que les odeurs contenues dans les souillures sont rassurantes et apaisantes. Alors le chat les déposes soit dans un lieu rassurant qu’il veut rendre encore plus rassurant, soit un lieu inquiétant qu’il veut rendre rassurant.

    Autres façons de se décharger de l’énergie négative du stress : se mettre à miauler à tue-tête par exemple, notamment quand tout le monde dort, ou bien se faire les griffes ou manger plus que de besoin, ou adopter un comportement compulsif et répétitif ( c’est l’équivalent de nos tics : chez le chat, cela peut se traduire par de l’alopécie par exemple, c’est à dire qu’il se lèche sans arrêt, parfois même jusqu’à ce qu’il n’ai plus de poils à certains endroits du corps ) .

     

    Le chat peut aussi devenir agressif. Qui n’a jamais, dans une période de stress intense, éclaté de colère pour une broutille ? C’est la même chose pour les chats : trop de stress peut se traduire par de l’agressivité, qui s’exprime plus ou moins souvent ( parfois il s’agit de véritables explosions ) . Quand on est stressé, de toute façon on est plus irritable : le chat n’y fait pas exception.

    Pour résumer, si votre chat se met à agir de manière excessive ou inhabituelle, avant de penser qu’il se venge ou qu’il exprime un mécontentement, pensez d’abord qu’il se décharge peut-être tout simplement d’un stress.


    (Par Florence Cailliot-d'Ivernois, comportementaliste ) 

     

    Le stress chez le chat :  

     


    7 commentaires
  •  

    Encore une fois nous allons reculer nos pendules d'une heure dans la nuit de samedi à dimanche . N'oubliez pas . 

    Petite astuce pour se rappeler quand est-ce que l'on avance, quand est-ce que l'on recule :

    (Av)ril on (av)ance .

    Octob(re) on (re)cule . 

     

    Changement d'heure !!  

     

    Bon week-end à tout le monde !! 

     

    Changement d'heure !!  

     

     

     


    7 commentaires
  • Abandon : les chats de race aussi :

    Etre un matou de lignée connue ne préserve hélas ni de l’abandon ni de la misère. Après avoir été choyé quelques mois par son éleveur puis, sans doute, par son acheteur, qu’il doit être dur de subir l’inconstance de ce dernier .  C’est là qu’intervient Chat’repar, association dédiée au sauvetage des chats de race.

    Ils sont souvent dans un triste état ces petits félins de " bonne naissance " pris en charge par Chat’repar, qui n’ont plus reçu de soins ni de toilettage depuis un temps indéterminé. Surtout quand on sait que 70% d’entre eux sont des Persans et des Exotics.

    Animaux de race abandonnés, on pensait que ce mauvais sort concernait plutôt certains chiens .  Malheureusement, les chats n’y échappent pas.

    Créé en janvier 2006 par des bénévoles venus du monde de l’élevage et des particuliers, Chat’repar  s’est donné pour mission le sauvetage des chats de race abandonnés, et des chats tout court.


    L’association présente sur Paris-Ile-de-France et la Normandie organise des sauvetages quel que soit l’endroit où l’animal est récupéré et travaille à étendre son réseau dans toutes les régions. L’abandon volontaire, la maltraitance ne sont pas les seules raisons d’exister de Chat’repar. Dernièrement le décès brutal d’une éleveuse, et voilà 20 Persans à replacer en urgence.


    L’urgence justement Chat’repar est de trouver des familles d’accueil tout autant que des familles prêtes à adopter. Tous les soins sont pris en charge financièrement par l’association. L’animal en effet ne sera jamais confié à l’adoption sans être complètement remis sur pattes : identifié, vacciné, testé Fiv – Felv et stérilisé pour les plus de six mois. Pour les jeunes chatons, une caution est demandée qui sera remise à l’adoptant après envoi d’un certificat de stérilisation rempli par le vétérinaire.

    Mais avant de les proposer à l’adoption, les chats ont besoin d’un suivi sérieux par des personnes pouvant s’en occuper à plein temps. Ce que l’on appelle une famille d’accueil.

    Toutes les bonnes volontés sont donc requises, y compris bien sûr au sein même du monde de l’élevage. C’est ainsi que Chat’repar participe à des expositions félines pour se faire connaître, sensibiliser, recruter des adhérents, et proposer à la vente des objets qui permettront de faire rentrer quelques fonds.

    La cause est entendue, reste qu’elle doit vivre !  Sa présidente, espère bien qu’un jour ce travail sera reconnu d’utilité publique.

    Pour en savoir plus ICI  

     

     

    L'association Chat'repar :  

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique