•  

            Pourquoi le chat se dirige-t-il toujours vers la personne qui n'aime pas les chats ? A lire ICI ....  

     

    A lire !  

     

     

     

     

    A lire !  

     

     


    6 commentaires
  •  

        Plusieurs pensent à tort que leur chat possède un ventre flasque dû à la stérilisation ou encore à une perte de poids . C'est en partie vrai, mais pas tout à fait . La suite à lire ICI  ........ 

     

    Ventre flasque !  

     

     

     

     

    Ventre flasque !  

     

     


    5 commentaires
  •  

          Les yeux du chat : 

     

            Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les chats voient-ils la nuit ?
    La nuit, les chats ouvrent tout grand leur pupilles pour laisser entrer le plus de lumière possible.
    De plus, leurs yeux comme les nôtres contiennent un capteur de lumière - la rétine. Mais celle du chat est ultra sensible et réagit à la moindre lueur.
    Et puis, tout au fond de leurs yeux, se trouvent de petits "miroirs" qui renvoient vers la rétine la lumière ayant pu lui échapper.
    D'ailleurs, la nuit, les yeux des chats brillent lorsqu'on les éclaire.
    Par contre dans l'obscurité totale le chat ne voit pas mieux que nous.

    Plus adapté à la vision de loin que de près, son oeil intensifie la lumière grâce à une membrane située sur la rétine, ce qui lui permet de voir la nuit. L'ouverture de la pupille se modifie à volonté, se réduisant au minimum pour se protéger du soleil.
    L'œil du chat possède également une 3ème paupière qui se ferme horizontalement.
    L'œil est constitué d'un globe oculaire de forme ronde d'un poids moyen de 10 g
    Son volume est d'environ 5 cm3 pour un diamètre de 20mm. 

     

     

     "Les yeux des chats sont des fenêtres qui permettent de plonger dans un autre monde"
                                 (Légende irlandaise) 

     

     

    Les yeux du chat :  

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

                                                                                     

    Le poil chez le chat :

         

     

     

      Le poil est traditionnellement un indice de bonne santé chez le chat. La perte de poils est normale et se fait plus importante à certaines périodes de l’année. Mais il existe différentes causes pathologiques qu’il faut connaître pour ne pas passer à côté d’une maladie débutante. Comment faire la différence entre cette touffe de poils trouvée dans le fauteuil car il s’est gratté et cette autre poignée qui signe une vraie dépilation.


    1. La mue :
    Les poils du chat poussent et meurent, donc tombent en permanence durant toute sa vie. Cependant, la chute de poil est plus importante à certaines périodes de l’année, car le chat fait sa mue à l'automne (remplacement du poil d'été par un pelage d'hiver plus fourni) et au printemps (perte du poil d'hiver). Il faut préciser que la mue est plus conséquente chez les chats à poil épais et long.

    A faire : si la mue de votre chat est vraiment importante il faut le brosser avec une étrille et faire une cure de levure durant 2 mois. La levure de bière, comme pour nous, en comprimé est très appréciée des chats.

    2. La gestation : 
    Lorsqu’une chatte est en gestation ou vient de mettre bas, la perte de poil plus importante est normale. Il ne faut pas vous en inquiéter.

    3. Les parasites :
    Nombreuses sont les maladies parasitaires dont l’agent se loge dans le poil de l’animal, et petit à petit le font mourir puis tomber. Parmi elles :

    - la Teigne, un champignon microscopique se logeant dans la gaine du poil et se nourrissant de kératine, formant des zones de dépilations arrondies sur la tête, le dos et les cuisses.

    - La DAPP ou dermatite allergique aux piqûres de puces : les puces provoquent chez le chat une démangeaison importante et un grattage continu qui a pour conséquence un arrachage des poils volontaire localisé au dos et au cou.

    D’autres parasites comme les Cheletielloses les aoutats ou encore la Malasseziose sont à l’origine de perte de poils.

    A faire : faire des tests qui permettent de diagnostiquer le parasite : lampe de wood pour la teigne, raclage cutané… a faire chez votre vétérinaire en cas de doute.
    Prévention : produit anti puce à mettre régulièrement.

    4. Les maladies hormonales :
    Les troubles de sécrétion d’hormone ont très souvent pour symptôme une perte de poil généralement symétrique, bilatérale sur les flancs principalement et la ligne du dos. Parmi ces maladies, on peut citer les plus connu : le diabète sucré, l’hyperoestrogénisme et la maladie de Cushing ou hypercorticisme.

    A faire : une prise de sang chez votre vétérinaire.

    5. L’alimentation :
    Une mauvaise alimentation peut être à l'origine d'un poil terne et d'une mue importante. Certains chats peuvent aussi faire des allergies alimentaires, qui provoquent entre autres perte de poils, démangeaisons ou formation de plaques rouges.

    A faire : choisir une alimentation diététique dite « hypoallergénique » ou « sensible »

    6. Le comportement : 
    Le léchage et l’arrachage des poils se rencontrent parfois chez des chats stressés, angoissés, maltraités ou hypersensibles, notamment au niveau des pattes et de la queue. Dans ce cas, apparaissent aussi des plaques rouges sur la peau, suintantes et très sensibles aux infections.

    A faire : s’occuper de votre chat, le faire jouer.


    En résumé :

    Les solutions pour lutter contre la chute de poils chez les chats vont donc être liées à l’origine de celle-ci. Avant de lutter contre ce fléau il faut en trouver la cause. Pour cela, rendez-vous chez votre vétérinaire et réaliser une consultation concentrée sur ce point.

    La première chose à faire est bien évidemment de brosser son chat régulièrement, certains chats comme le Norvégien ou le Persan nécessitent un entretien particulier et quotidien. Les autres en revanche ne demandent qu’un brossage par semaine ou par mois. Il existe de plus, des brosses qui permettent de réduire significativement la perte de poils.

    Bien vermifuger et vacciner son chat est une étape indispensable. Un chat en bonne santé se remarque tout d’abord par son aspect physique et notamment par son poil. Le brossage vous permettra en plus de la vermifugation de détecter les moindres parasites qui pourraient persister sur votre animal.

    Il existe beaucoup de compléments alimentaires à prescrire à votre chat pendant les périodes de mue afin d’entretenir le poil. Vous pouvez lui apporter de la levure de bière ou lui faire une cure de vitamines.

    Nourrir correctement son chat contribue aussi au bon développement de son système pileux.

    (Source le site des animaux)  

     

     

    Le poil chez le chat :  

     


    4 commentaires
  •  

        A la faveur du réchauffement climatique, les chenilles processionnaires que l’on trouvait à une époque principalement dans le Sud sont également de plus en plus présentes dans d’autres régions de France. Elles constituent un véritable danger pour les chiens et les chats.

    La processionnaire du pin est un insecte dont les chenilles, dites défoliatrices, s’attaquent aux pins et aux cèdres dont elles consomment les aiguilles.
    Ces nuisibles progressent, selon les études menées par l’INRA, vers le Nord et en altitude en lien avec le réchauffement climatique. Toujours selon l’institut, « la processionnaire du pin a franchi la Loire au début des années 1990 et, depuis, elle progresse de manière continue vers Paris. »

    Ces nuisibles affaiblissent les arbres et retardent leur croissance, mais constituent aussi un véritable danger pour les chiens et les chats.
    C’est lorsqu’elles descendent de leur nid, en mars-avril (parfois plus tôt lorsqu’il fait plus doux), que les chenilles processionnaires sont le plus à redouter pour nos compagnons. Le principal danger est dû aux poils urticants dont ces chenilles sont recouvertes, ce poil étant relié à une glande à venin.

    On les appellent ainsi, car elles marchent les unes derrières les autres et forment donc une procession. Les chiens (particulièrement les chiots) et les chats sont toujours curieux. S’ils s’en approchent pour la renifler et, pire, pour l’avaler, les conséquences peuvent être désastreuses. Cela constitue une véritable urgence vétérinaire .
    Le symptôme le plus probant est une atteinte de la cavité buccale. La langue se met à enfler (cela peut prendre plusieurs heures), puis elle se nécrose. Des troubles oculaires peuvent aussi être observés, tout comme le chien ou le chat peut se mettre à baver. Lorsque l’on ouvre la gueule de l’animal, on peut apercevoir que sa langue (ou une partie) est comme grise et/ou ulcérée.

    Il ne faut pas perdre une seconde pour consulter. Suivant le diagnostic, le vétérinaire proposera un traitement à base, entre autres, d’anti-inflammatoires, antibiotiques, de pansements gastriques. Une mise sous perfusion peut être nécessaire et parfois aussi le recours à de la chirurgie. On peut rincer la plaie avec beaucoup d’eau, cela est même conseillé, mais il faut ne pas attendre pour aller aux urgences.
    Si l’on ne se rend pas compte rapidement que le chien ou le chat est atteint, la nécrose peut provoquer la perte de toute ou partie de la langue, ce qui empêche par la suite l’animal de s’alimenter ou de boire. C’est en cela que tout diagnostic reste réservé .

     (Source SantéVét') 

     

    Les chenilles processionnaires : 

     

     

     

    Attention : DANGER !  

     

     


    4 commentaires
  •  

                                                                             

    Les chutes chez le chat :  

     

         Passe-partout surdoué, le chat peut faire des bonds de plusieurs mètres . Son bassin léger et bien équilibré lui sert à transmettre l'impulsion des mouvements à tout son corps . Grâce à ses muscles performants, le chat est aussi trés rapide, mais il est beaucoup moins endurant que le chien .

        Le corps du chat est d'une remarquable élasticité. Les os de la colonne vertébrale sont maintenus ensemble par des muscles (et non par des ligaments comme chez l'homme), ce qui assure une grade souplesse au dos. La forme des "épaules" permet aux pattes antérieures de se tourner presque dans tous les sens. Il existe une autre raison à la merveilleuse souplesse du chat : il possède 26 vertèbres de plus que l'homme. En outre, et toujours à la différence de l'homme, le chat n'a pas de clavicule mais seulement une amorce osseuse enveloppée par un muscle pectoral. Les nombreux muscles du corps du chat lui valent cette extraordinaire puissance et cette formidable souplesse, dignes de ses cousins les grands félins. Le chat est doué d'un incroyable sens de l'équilibre. Les muscles de ces petits acrobates répondent instantanément aux messages éclairs émis vers le cerveau par les yeux ou les organes de l'équilibre de l'oreille interne.
    Le chat utilise sa queue comme contrepoids pour changer brusquement de direction en pleine course. On dit souvent que la queue des chats, de même qu'un gouvernail maintient le cap du bateau, les aide à réaliser des sauts d'une étonnante précision. Mais peut-être est-ce le réflexe du rétablissement qui donne la démonstration la plus impressionnante du sens de l'équilibre d'un chat. Lorsqu'un chat tombe de haut, ses yeux et les mécanismes de son oreille interne indiquent à son cerveau la position de sa tête par rapport au sol.

     

      Lors d'une chute, le chat garde toujours ses yeux grands ouverts et connait en permanence la position de son corps . 

     Au contraire de ce que l'on dit, les chats ne tombent pas toujours sur leurs quatres pattes. Leurs chances de survie dépendent, en premier lieu, de la hauteur, de la vitesse initiale et en grande partie, de la chance. 
    Un chat qui a juste "glissé" de la rembarde du balcon ou de la fenêtre, tombe relativement lentement. Il a la chance de survivre, à condition que l'appartement ne se situe pas plus haut que 4 étage, et que l'atterissage se passe bien . 
    Le pourcentage des chats qui survivent à la chute de plus de 4 étages est trés bas. 
    Un autre cas de figure, c'est un chat qui saute à la poursuite d'un insecte ou d'un oiseau. Sa vitesse est plus élevée, et ses chance de survie plus maigres, même des étages plus bas. 
    Un autre facteur de risque, c'est que le chat en chutant ""rebondit" sur quelque chose (une antenne TV, une branche ou autre ...). Peu importe la vitesse, le chat ne tombe plus droit, la chute devient une série des galipettes aériennes, et les chances de bien aterrir, ce qui égale à survivre, sont trés minces. 
    Le résultat de la chute dépend aussi de l'endroit d'aterrisage. Terre et gazon donnent à l'animal plus des chances, les buissons peuvent amortir la chute (mais aussi de causer des dégats internes et externes supplémentaires), le pire étant le trottoir, asphalte et béton.  
     Un chat qui tombe de trés haut prend (grâce aux mouvements de sa queue) la position "quatres pattes en bas" et il détend ses pattes. Il aterrit donc sur ses pattes détendues qui amortissent le choc. Mais trés souvent, cela ne suffit pas pour amortir la chute, et sa tête frappe le sol .
    Les lésions les plus communes dans ce cas sont : les dents ou la machoire cassées, différentes lésions crâniennes qui peuvent provoquer des lésions internes souvent fatales . 
    Les autres lésions au niveau du corps sont les fractures des pattes .
    Les lésions des articulations sont plus longues et plus difficiles à soigner . Les plus graves, sont, bien sûr, celles qui affectent la colonne vertébrale . 
    On rencontre aussi des lésions internes, souvent l'éclatement du foie . Sans symptômes apparents, le chat meurt aprés quelques heures de lente hémorragie. Sont aussi fréquentes des lésions au niveau l'appareil urinaire, des reins et et de la rate. 
    La difficulté supplémentaire de venir en aide à un chat qui vient de tomber, c'est le fait qu'un animal capable de bouger aprés la chute, peut s'enfuir et se cacher . L'état de choc aprés la chute fait baisser la tention artérielle, la température, et peut conduire à la perte de connaissance, puis à la mort. 
    En cas de fractures, surtout ouvertes, chaque heure baisse les chances de l'animal de retrouver la santé à cause de la nécrose des os et du risque de choc septique. 
    Il ne faut pas oublier que tout les lésions provoquent la perte de sang, et risquent de s'infecter. 

    Evidemment le mieux est de sécuriser balcon et fenêtres . A présent il existe toute sorte de moyens . 

     

      Dans tous les cas, il est urgent d'amener le chat chez un vétérinaire pour des examens plus approfondis .

     (Source l'Agenda du chat) 

     

    Les chutes chez le chat :  

     

     


    3 commentaires
  •  

         Je remonte cet article posté depuis plusieurs années mais qui est toujours utile . Surtout ne perdez jamais espoir .

     

        Suite à de nombreuses demandes, je vous confie ici ma méthode très simple d'emploi pour retrouver votre compagnon chat disparu , s'il est vivant encore, grâce à cette méthode vous avez un maximum de chances de le retrouver et ce rapidement ..
    J’expérimente cette méthode depuis plus de vingt années, années d’expérience de terrain, étant actuellement responsable bénévole de protection animale , j'ai décidé de vous en faire part, j'espère que cette annonce restera en ligne le plus longtemps possible car elle sera d'une grande utilité pour les gens qui ont perdu leur chat ou chaton. "

    Que vous ayez perdu votre chat près de chez vous ou ailleurs, sa réaction sera de se cacher immédiatement surtout s'il ne connait pas l' environnement ou il vient de s'égarer, s'il le connait ce peut être pareil suite à choc, douleur, grosse frayeur, maladie débutante le perturbant, lui donnant de la fièvre, troublant son audition, sa vue, etc.... "

    La méthode est simple, à la tombée de la nuit appelez le, à très haute et intelligible voix, tous les quarts d'heure ou vingt minutes, appelez le durant 5 bonnes minutes pleines et ce chaque demi heure minimum, durant minima 3 heures au total, cela fait minima "appeler votre chat 6 fois par soirée, plus si vous le désirez, Perso, j'appelle toutes les vingt minutes 5 bonnes minutes, Faites le calmement , fortement (tans pis pour les voisins ) jusqu'à 22h il n'y pas de tapage nocturne, de la tombée du jour à quelques heures plus tard, appelez le "sans relâche" toutes les demi heures minimum , chaque fois 5 minutes et vous recommencerez chaque soir pendant une dizaine de jours s'il faut, en général, votre chat va vous entendre dés la "première nuit", mais ne va pas bouger, vous repérer la "seconde nuit" , et repérer d'où vient votre voix et va sensiblement alors tenter de se rapprocher dès qu'il comprendra qu'il peut" s'appuyer sur votre voix "pour se réorienter et revenir, alors il va entamer sa plus longue marche , s'il est blessé, affaibli, cela lui sera difficile mais il reviendra même sur 3 pattes!!!!
    Il va vous falloir insister, l'encourager par vos appels incessants,, qu'il prenne confiance, il peut avoir perdu plusieurs kilos, être aphone, épuisé très gravement, etc...
    En général, il est dans un rayon de 250 mètres ou 300 mètres autour de l'endroit ou il s'est sauvé, et il vous entendra encore plus loin, car la nuit, la voix résonne, il ne faut pas avoir peur de l'appeler" fortement "par son" nom".(Il est bon d'habituer votre chat d'ailleurs au quotidien à un appel bien particulier)
    Il ne faut pas s'éloigner du point de départ ou bien si vous le faites, il faut le héler de l’extérieur du cercle de recherche vers>>> l’intérieur exclusivement, sinon, vous allez éloigner votre chat et ce n'est pas du tout le but ...

    Pourquoi est ce que cela fonctionne? Simplement parce qu'un chat vit dans un monde "d'odeurs, et de sons connus", que s'il se perd si les odeurs repères disparaissent cause pluie, endroit inconnu, etc...ou s'il ne voit plus bien suite à un choc, ou autre raison, il ne retrouve plus ses odeurs, ses marques , ses repères visuels et se perd, parfois même à 50 mètres de chez lui ou plus près, eh oui... et "peut paniquer et se terrer dans un coin, une cave, un tas de bois, un pare choc de voiture, etc "
    Cela marche après un mois d'absence,comme après plusieurs mois ou un an si le chat reconnait votre voix, le tout est que cela soit répétitif, à heures fixes, la nuit, et dure assez longtemps que votre chat vous entende et comprenne que vos appels seront répétés, chaque soir...

    Pourquoi le soir? Parce que" la nuit porte les sons" autrement plus loin vu le calme alentour, la voix porte à plusieurs centaines de mètres, le jour les autres bruits étoufferont le son de votre voix et ce sera peine perdue qu'il vous entende ...

    Un monsieur de mon village a retrouvé son chat après 3 mois de disparition, c'est actuellement notre record max, il est revenu très affaibli mais revenu..

    Je veux finir sur de l'espoir car il faut avoir du cœur au ventre, de la persévérance , là bas dans la nuit, votre chat vous espère, vous attend, il n'est sans doute pas trop tard, même six mois après, un an après, il peut être nourri par une voisine, un voisin, qui ne sait pas que c'est le vôtre, et sachez que le chat voit mal et surtout assez flou au delà de 6 mètres, il ne distingue pas les mêmes couleurs que nous; et se balade dans un univers de tons relativement gris., d'odeurs d’où le fait qu'il se perd facilement et souvent pas loin de chez lui..
    Si vous avez un peu de patience, beaucoup d'amour, une bonne voix qui porte un peu, pas peur d'appeler et de lancer votre voix dans la nuit, et un brin de chance, vous retrouverez votre chat...

    Cette technique est très fiable et fonctionne très très bien, elle va vous couter 5 minutes de votre vie chaque vingt minutes , quelques soirées dans votre vie, et vous retrouverez votre gentil compagnon perdu dans la nuit qui doit etre terrorisé, si vous le faites, au moins vous aurez tenté , plein de gens en ont bénéficié dans mon village, aux alentours et jusqu'à Nice déjà ,cela fonctionne très bien, ne l'attendez pas forcement le premier ou le deuxième soir, persévérez, minima une dizaine de jours, voir quinze jours;

    Je souhaite également dire aux gens qui déménagent que le chat a besoin de "plusieurs mois" pour prendre ses nouvelles marques, et qu'on ne "sort pas un chat " dans son nouveau jardin dés son arrivée, on attend minima un mois et demi à 3 mois , plus si on peux avant de sortir le chat, n'oubliez pas au passage de le faire vacciner, stériliser et surtout tatouer, avant de le sortir...
    Je n'y gagne rien qu'à vous aider à retrouver votre chat et ça c'est du bonheur!!!!...

    Vermifugez le s'il mange et va bien au niveau de ses selles, avec un produit vétérinaire et portez le pour une visite de contrôle chez votre véto des que possible .. Laisser si jardin gamelle au dehors, croquettes et eau, mettre aussi des affiches de partout avec la photo du chat et votre tel chez les commerçants du coin , téléphonez aux vétérinaires du secteur, pompiers, pour leur signaler la disparition de votre animal et laisser vos coordonnées; selon les communes, services de voiries, sur les site d'animaux perdus du net, etc... ....

     (Mlle Franckhauser (Responsable bénévole de Protection animale /83 )Var) 

     

                                                                 796724e8.gif  

     

     

    Chat en fuite ......  

     


    5 commentaires
  •  

     

    Le chat et l'hiver :

     

            Votre chat a accès à l’extérieur et vous vous demandez comment il se comporte et résiste à l’hiver, au froid, à la neige ...… Ne vous inquiétez pas, les chats sont des animaux très résistants et "débrouillards" !!!!!!!!  

    Résistance au froid :
    Les chats ont un sous-poil épais qui les protège du froid, qui possède des propriétés imperméables et leur permet donc de résister à des températures extrêmes. Pour que le pelage de votre chat le protège efficacement pendant l’hiver, il faut que votre chat mue, c’est-à-dire que son poil d’été soit remplacé par un pelage d’hiver plus fourni. Or, les chats ne vivant qu’à l’intérieur ont des mues moins importantes car la température dans nos maisons est quasiment constante. Il est donc impératif de ne pas mettre votre chat subitement tout le temps dehors sans l’y habituer progressivement. 

    Comment l’habituer ?
    Si vous déménagez d’un appartement à une maison pendant l’hiver, il faut tout d’abord que votre chat s’habitue à son nouveau territoire avant de le laisser sortir. Ensuite, vous pourrez le surveiller pendant ses petites sorties afin de vérifier qu’il rentre assez rapidement . Une fois qu’il aura pris ses repères dans le jardin, vous pourrez le laisser en liberté un peu plus longtemps à moins qu’il ne fasse très froid. En effet, il risque de prendre gout à la vie à l’extérieur et prendre confiance au point de ne pas rentrer un soir, mais son pelage n’étant pas adapté, il pourrait avoir très froid. 

    Que faire ?
    Si votre chat rentre trempé par la pluie ou même la neige (des petits blocs de glace peuvent se former dans les poils), n’oubliez pas de le sécher consciencieusement. En effet, il pourrait prendre froid. Utilisez une serviette pour le frotter, et s’il est très conciliant le sèche-cheveux mais de façon modérée afin de ne pas le brûler. 

    Accès à l’intérieur  :
    Il est nécessaire que votre chat puisse rentrer chez vous quand il le désire pour se reposer, se réchauffer, se nourrir, boire et, bien sûr, venir dire bonjour et se faire câliner surtout quand il fait froid !! Vous pouvez donc laisser une petite fenêtre protégée ouverte, mais d’autres chats auront alors accès à votre maison. Cela pourrait être très gênant puisque, non seulement, il mangera les croquettes de votre chat, mais ce dernier risquera de ne plus se sentir dans son territoire à l’intérieur même de votre maison. Une chatière peut donc être idéale, à condition que votre chat soit habitué à l’emprunter. Sachez aussi qu’il existe des chatières magnétiques ne permettant pas de ne laisser entrer que votre chat ou vos chats. 

    Apprendre à votre chat à utiliser sa chatière :
    Le passage dans une chatière donc dans un endroit étroit où on ne voit pas forcement bien ce qu'il y a de l'autre côté est une chose difficile et nécessite une mise en confiance. Il faut que vous entraîniez votre chat à passer au travers de la chatière et ce plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours. Vous pouvez effectivement laissée la porte en plastique ouverte au début afin que votre chat soit plus en confiance. Vous pouvez vous y prendre avec de la nourriture ou des friandises. Vous vous placez de l'autre côté de la chatière par rapport à votre chat et vous l'incitez à venir avec la nourriture. Vous pouvez aussi l'attirer avec des jeux : les chats s'approchent facilement de quelque chose qui gigote pour le chasser. Il ne faut surtout pas le forcer s'il a peur ; il faut qu'il soit en confiance à chaque instant. Veillez à ce qu'il n'y est rien dans l'environnement de la chatière qui soit susceptible de l'intimider. Vous verrez qu'au bout de quelques jours, il passera à travers la chatière tout seul et trouvera ça très pratique. 

    Alimentation  :
    Le chat ayant accès à l’extérieur se dépense beaucoup plus. Son territoire peut s’étendre sur plusieurs hectares, il chasse, se bagarre... Ses dépenses énergétiques sont importantes et varient selon les saisons et la fréquence de ses sorties. 

    Mode de distribution de l’alimentation :
    Les chats sont des animaux qui aiment faire 15 à 20 petits repas par jour. Il est donc conseillé de leur laisser leur ration journalière à disposition en permanence plutôt que de leur donner 2 repas par jour. De plus, un chat ne sera pas tout le temps présent au moment où vous avez décidé de lui donner à manger. Les croquettes sont donc idéales : elles ne sèchent pas et vous pouvez les laisser à disposition de votre chat s’il décide de rentrer grignoter en votre absence. 

    Alimentation pendant les périodes de grand froid : 
    Vous pouvez augmenter la ration quotidienne de votre animal de 10% environ lorsqu’il subit des températures très basses. 

    Chasse :
    Pendant les beaux jours, certains chats pourront rester plusieurs jours et nuits dehors, mais pendant l’hiver, la plupart seront obligés de rentrer se nourrir car l’activité de chasse est alors très limitée. Il aura donc besoin de plus de croquettes car il ne mangera plus ses proies à l’extérieur. La plupart des chats ayant accès à l’extérieur sont habitués depuis leur plus jeune âge, pour ceux là, l’hiver ne pose aucun problème à condition de respecter ces quelques règles toutes simples. Pour les autres, le premier hiver peut être plus difficile, il est donc important de bien rester vigilant. 

    Chat vivant à l'intérieur :
    En Europe 3 chats sur 10 vivent exclusivement à l’intérieur. Les conséquences sur les cycles naturels, ses besoins énergétiques, ses comportements sont importantes tout au long de l’année. Existent-t-il des précautions particulières en hiver quand le froid arrive, quand vous mettez votre chauffage ? 

    Température optimale  :
    La température dans nos maisons varie peu au cours de l’année. Toutefois, les chauffages sont parfois excessifs. Pour le bien-être de toute la famille y compris de votre chat, maintenez votre intérieur à une température de 20 à 22 °C, même moins la nuit. 

    Perte de poils :
    A l’automne, les chats subissent une mue, c’est-à-dire que leurs poils d’été sont remplacés par un pelage d’hiver plus fourni ; au printemps, ce sera alors le contraire. Si à l’arrivée des grands froids, vous chauffez votre appartement de façon importante, votre chat perdra alors ses poils de façon importante. Il est alors important, même en dehors des périodes de mue physiologique, de bien brosser votre animal très régulièrement tous les deux jours si nécessaire. 

    A quoi sert le brossage ?
    Outre que le brossage évite que les poils tombés se retrouvent sur votre canapé, il permet aussi que votre chat ingère moins de poils en faisant sa toilette. Les poils ingérés peuvent, en effet, former des boules de poils qui perturberont sa digestion. Sachez qu’il existe des compléments alimentaires et des croquettes qui permettent une meilleure élimination des boules de poils. 

    Parasites :
    N’oubliez pas de continuer à traiter votre animal régulièrement (tous les mois) contre les puces. En effet, lorsque le chauffage est mis en fonctionnement, les œufs et larves de puces qui peuvent être présents dans l’environnement de votre chat reprennent leur développement. Par conséquent, le traitement doit être poursuivi tout au long de l’année. 

    Pourquoi traiter les chats d’intérieur ?
    Il faut traiter votre chat contre les puces, même s’il vit exclusivement en appartement. En effet, les puces peuvent provenir de l'extérieur. Elles peuvent se déplacer et passer sous votre porte d'entrée, venir sur votre balcon... amenées par des animaux voisins infestés par les puces. Il est donc possible que votre animal ait des puces même s’il ne sort pas. De plus, les puces peuvent apporter des parasites internes (vers) à votre chat (par ingestion), il est donc nécessaire de le vermifuger régulièrement (tous les 6 mois). 

    (Source wanimo) 

     

     

     

    Le chat et l'hiver :  

     


    8 commentaires
  •  

                                             Etes-vous ailurophobe ? 

     

    Non !!!! Car dans ce cas vous n'auriez pas navigué sur ce blog et vous auriez fui en voyant toutes ces photos de chats . 

     En effet, l'ailurophobie désigne la peur panique des chats . Une peur, qui, chez les sujets atteints, déclenche des nausées, des vertiges, des paleurs extrêmes, d'incontrôlables comportements dont il est difficile de se guérir .

      Si nombre de célébrités déclarent adorer les chats, tout aussi nombreux hélas sont celles qui en ont peur et qui n'osent l'avouer . Napoléon Bonaparte, le héros d'Arcole, s'évanouissait devant un petit chat, tout comme le puissant Jules César !!!!!!!!! Henri III et son frère Charles IX, qui étaient de grands chasseurs, cédaient à la crise de nerfs en présence du moindre gouttière !!!!!

    Quant à l'aphorisme de Victor Hugo "Dieu a inventé le chat pour que l'homme ait un tigre à caresser chez lui", il aurait fait pâlir de peur Shakespeare, Johannes Brahms ou encore Eisenhower ....... 

     

     Étymologie : 
    Du grec ancien αἴλουρος, aïlouros (chat).
    Du suffixe -phobie.

    (Source Agenda 2011) 

     

     

    Etes-vous ailurophobe ?  

     

     


    8 commentaires
  •  

    ALERTE CANICULE !  

     

    Lire ICI  et ICI chez Béa .  

     

     

    ALERTE CANICULE !  

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique