•  

              S'il dort avec vous ce n'est pas uniquement parce que c'est "son lit" ......... La suite ICI  ..... 

     

     

                                                              

    S'il dort avec vous ......

     

     

     

     

     

    S'il dort avec vous ...... 

     

     


    6 commentaires
  •  

        Parfois, avant de boire, votre chat trempe sa patte dans l'eau pour de nombreuses raisons comme pour s"amuser ou estimer la distance par exemple . 

    Les explications sont ICI

     

     

    Votre chat et l'eau !

     

     

     

     

     

     

    Votre chat et l'eau ! 

     

     


    5 commentaires
  •  

         Les boules de poils accumulées dans le système digestif du chat sont assez fréquentes . Votre chat tousse, vomit ........ Que faire ? A lire ICI .....

     

     

    Boules de poils : 

    Cliquer pour agrandir 

    Callis joue aux ombres chinoises . 

     

     

     

    Boules de poils : 

     


    7 commentaires
  •  

    Non les chats ne se débrouillent pas tout seuls ....... A lire  ICI  . 

     

    Les chats en liberté : 

     

     

     

    Les chats en liberté : 

     

     

        


    4 commentaires
  •  

      On le sait certains aliments sont toxiques pour nos compagnons à 4 pattes mais lesquels exactement ? A lire 

     ICI ...... 

     

    Aliments toxiques :  

     

     

    Aliments toxiques :  

     


    5 commentaires
  •  

            Pourquoi le chat se dirige-t-il toujours vers la personne qui n'aime pas les chats ? A lire ICI ....  

     

    A lire !  

     

     

     

     

    A lire !  

     

     


    6 commentaires
  •  

        Plusieurs pensent à tort que leur chat possède un ventre flasque dû à la stérilisation ou encore à une perte de poids . C'est en partie vrai, mais pas tout à fait . La suite à lire ICI  ........ 

     

    Ventre flasque !  

     

     

     

     

    Ventre flasque !  

     

     


    5 commentaires
  •  

          Les yeux du chat : 

     

            Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les chats voient-ils la nuit ?
    La nuit, les chats ouvrent tout grand leur pupilles pour laisser entrer le plus de lumière possible.
    De plus, leurs yeux comme les nôtres contiennent un capteur de lumière - la rétine. Mais celle du chat est ultra sensible et réagit à la moindre lueur.
    Et puis, tout au fond de leurs yeux, se trouvent de petits "miroirs" qui renvoient vers la rétine la lumière ayant pu lui échapper.
    D'ailleurs, la nuit, les yeux des chats brillent lorsqu'on les éclaire.
    Par contre dans l'obscurité totale le chat ne voit pas mieux que nous.

    Plus adapté à la vision de loin que de près, son oeil intensifie la lumière grâce à une membrane située sur la rétine, ce qui lui permet de voir la nuit. L'ouverture de la pupille se modifie à volonté, se réduisant au minimum pour se protéger du soleil.
    L'œil du chat possède également une 3ème paupière qui se ferme horizontalement.
    L'œil est constitué d'un globe oculaire de forme ronde d'un poids moyen de 10 g
    Son volume est d'environ 5 cm3 pour un diamètre de 20mm. 

     

     

     "Les yeux des chats sont des fenêtres qui permettent de plonger dans un autre monde"
                                 (Légende irlandaise) 

     

     

    Les yeux du chat :  

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

                                                                                     

    Le poil chez le chat :

         

     

     

      Le poil est traditionnellement un indice de bonne santé chez le chat. La perte de poils est normale et se fait plus importante à certaines périodes de l’année. Mais il existe différentes causes pathologiques qu’il faut connaître pour ne pas passer à côté d’une maladie débutante. Comment faire la différence entre cette touffe de poils trouvée dans le fauteuil car il s’est gratté et cette autre poignée qui signe une vraie dépilation.


    1. La mue :
    Les poils du chat poussent et meurent, donc tombent en permanence durant toute sa vie. Cependant, la chute de poil est plus importante à certaines périodes de l’année, car le chat fait sa mue à l'automne (remplacement du poil d'été par un pelage d'hiver plus fourni) et au printemps (perte du poil d'hiver). Il faut préciser que la mue est plus conséquente chez les chats à poil épais et long.

    A faire : si la mue de votre chat est vraiment importante il faut le brosser avec une étrille et faire une cure de levure durant 2 mois. La levure de bière, comme pour nous, en comprimé est très appréciée des chats.

    2. La gestation : 
    Lorsqu’une chatte est en gestation ou vient de mettre bas, la perte de poil plus importante est normale. Il ne faut pas vous en inquiéter.

    3. Les parasites :
    Nombreuses sont les maladies parasitaires dont l’agent se loge dans le poil de l’animal, et petit à petit le font mourir puis tomber. Parmi elles :

    - la Teigne, un champignon microscopique se logeant dans la gaine du poil et se nourrissant de kératine, formant des zones de dépilations arrondies sur la tête, le dos et les cuisses.

    - La DAPP ou dermatite allergique aux piqûres de puces : les puces provoquent chez le chat une démangeaison importante et un grattage continu qui a pour conséquence un arrachage des poils volontaire localisé au dos et au cou.

    D’autres parasites comme les Cheletielloses les aoutats ou encore la Malasseziose sont à l’origine de perte de poils.

    A faire : faire des tests qui permettent de diagnostiquer le parasite : lampe de wood pour la teigne, raclage cutané… a faire chez votre vétérinaire en cas de doute.
    Prévention : produit anti puce à mettre régulièrement.

    4. Les maladies hormonales :
    Les troubles de sécrétion d’hormone ont très souvent pour symptôme une perte de poil généralement symétrique, bilatérale sur les flancs principalement et la ligne du dos. Parmi ces maladies, on peut citer les plus connu : le diabète sucré, l’hyperoestrogénisme et la maladie de Cushing ou hypercorticisme.

    A faire : une prise de sang chez votre vétérinaire.

    5. L’alimentation :
    Une mauvaise alimentation peut être à l'origine d'un poil terne et d'une mue importante. Certains chats peuvent aussi faire des allergies alimentaires, qui provoquent entre autres perte de poils, démangeaisons ou formation de plaques rouges.

    A faire : choisir une alimentation diététique dite « hypoallergénique » ou « sensible »

    6. Le comportement : 
    Le léchage et l’arrachage des poils se rencontrent parfois chez des chats stressés, angoissés, maltraités ou hypersensibles, notamment au niveau des pattes et de la queue. Dans ce cas, apparaissent aussi des plaques rouges sur la peau, suintantes et très sensibles aux infections.

    A faire : s’occuper de votre chat, le faire jouer.


    En résumé :

    Les solutions pour lutter contre la chute de poils chez les chats vont donc être liées à l’origine de celle-ci. Avant de lutter contre ce fléau il faut en trouver la cause. Pour cela, rendez-vous chez votre vétérinaire et réaliser une consultation concentrée sur ce point.

    La première chose à faire est bien évidemment de brosser son chat régulièrement, certains chats comme le Norvégien ou le Persan nécessitent un entretien particulier et quotidien. Les autres en revanche ne demandent qu’un brossage par semaine ou par mois. Il existe de plus, des brosses qui permettent de réduire significativement la perte de poils.

    Bien vermifuger et vacciner son chat est une étape indispensable. Un chat en bonne santé se remarque tout d’abord par son aspect physique et notamment par son poil. Le brossage vous permettra en plus de la vermifugation de détecter les moindres parasites qui pourraient persister sur votre animal.

    Il existe beaucoup de compléments alimentaires à prescrire à votre chat pendant les périodes de mue afin d’entretenir le poil. Vous pouvez lui apporter de la levure de bière ou lui faire une cure de vitamines.

    Nourrir correctement son chat contribue aussi au bon développement de son système pileux.

    (Source le site des animaux)  

     

     

    Le poil chez le chat :  

     


    4 commentaires
  •  

        A la faveur du réchauffement climatique, les chenilles processionnaires que l’on trouvait à une époque principalement dans le Sud sont également de plus en plus présentes dans d’autres régions de France. Elles constituent un véritable danger pour les chiens et les chats.

    La processionnaire du pin est un insecte dont les chenilles, dites défoliatrices, s’attaquent aux pins et aux cèdres dont elles consomment les aiguilles.
    Ces nuisibles progressent, selon les études menées par l’INRA, vers le Nord et en altitude en lien avec le réchauffement climatique. Toujours selon l’institut, « la processionnaire du pin a franchi la Loire au début des années 1990 et, depuis, elle progresse de manière continue vers Paris. »

    Ces nuisibles affaiblissent les arbres et retardent leur croissance, mais constituent aussi un véritable danger pour les chiens et les chats.
    C’est lorsqu’elles descendent de leur nid, en mars-avril (parfois plus tôt lorsqu’il fait plus doux), que les chenilles processionnaires sont le plus à redouter pour nos compagnons. Le principal danger est dû aux poils urticants dont ces chenilles sont recouvertes, ce poil étant relié à une glande à venin.

    On les appellent ainsi, car elles marchent les unes derrières les autres et forment donc une procession. Les chiens (particulièrement les chiots) et les chats sont toujours curieux. S’ils s’en approchent pour la renifler et, pire, pour l’avaler, les conséquences peuvent être désastreuses. Cela constitue une véritable urgence vétérinaire .
    Le symptôme le plus probant est une atteinte de la cavité buccale. La langue se met à enfler (cela peut prendre plusieurs heures), puis elle se nécrose. Des troubles oculaires peuvent aussi être observés, tout comme le chien ou le chat peut se mettre à baver. Lorsque l’on ouvre la gueule de l’animal, on peut apercevoir que sa langue (ou une partie) est comme grise et/ou ulcérée.

    Il ne faut pas perdre une seconde pour consulter. Suivant le diagnostic, le vétérinaire proposera un traitement à base, entre autres, d’anti-inflammatoires, antibiotiques, de pansements gastriques. Une mise sous perfusion peut être nécessaire et parfois aussi le recours à de la chirurgie. On peut rincer la plaie avec beaucoup d’eau, cela est même conseillé, mais il faut ne pas attendre pour aller aux urgences.
    Si l’on ne se rend pas compte rapidement que le chien ou le chat est atteint, la nécrose peut provoquer la perte de toute ou partie de la langue, ce qui empêche par la suite l’animal de s’alimenter ou de boire. C’est en cela que tout diagnostic reste réservé .

     (Source SantéVét') 

     

    Les chenilles processionnaires : 

     

     

     

    Attention : DANGER !  

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique