•    Le langage des félins est composé d'un grand nombre d'expressions et de sons particuliers. Le chat a d'ailleurs la possibilité de communiquer en direct ou à distance.
    En observant votre compagnon, vous apprendrez à déchiffrer son langage personnel car chaque chat a son caractère. Néanmoins, nous allons vous aider à mieux le comprendre et à communiquer avec lui…

    Communiquer par la voix :

    Ronronnements miaulements, sifflements sont autant de modes de communication pour votre félin. Le répertoire vocal du chat comprendrait 16 vocalises différentes chez l'adulte et 9 chez le chaton.
    On distingue les murmures émis gueule fermée, les « voyelles » émises en fermant progressivement la gueule et les cris avec la bouche ouverte.
    Le miaulement constitue une demande. Suivant sa tonalité, il se fait chuchotement ou protestation.

    A savoir :
    -Votre chat vocalise en boucle, avec peu de silences entre deux miaulements ? Il connaît alors une situation plutôt positive, excitante.
    -Votre chat émet des vocalises courtes espacées par de longs silences ? C'est une façon de lancer un S.O.S. D'ailleurs, les chatons utilisent ce signal pour alerter leur mère.

    Les ronronnements sont associés au plaisir la plus souvent mais aussi parfois à l'anxiété : le chat ronronne alors pour se rassurer lui-même.
    Les sifflements ou crachements sont la manifestation de la colère ou de la peur : dans ce cas, mieux vaut le laisser en paix…

    Comprendre son chat : Il arrive que votre chat présente un claquement de dents associé à un miaulement ? Ce comportement est caractéristique d'un chat qui regarde une proie. Votre chat le fait peut-être lorsque vous lui préparez son repas.



    Communiquer par le corps :

    Les oreilles et la queue en disent beaucoup sur l'état d'esprit de nos félins.
    Offensif ou défensif ? Les oreilles sont tournées vers l'extérieur, la posture est offensive. Si elles se trouvent en arrière, il a adopté une stratégie défensive. Votre chat peut d'ailleurs passer très rapidement d'une posture à l'autre.
    Mais votre chat peut tout simplement être en confiance et écouter les bruits de son environnement : ses oreilles sont alors droites, légèrement pointées vers l'avant, mobiles et indépendantes l'une de l'autre. Regardez votre chat ! Parfois il somnole en écoutant les bruits de la maison. S'il entend un bruit inhabituel, ses oreilles se pointent alors vers l'avant.

    Attention !
    Sentiment de peur : Quand la peur s'installe, les oreilles se couchent, le cou est rentré, la queue est sur le sol, agitée de petits mouvements nerveux. Cette agitation de la queue signifie souvent un début d'attaque alors attention !
    Sentiment de colère : Avec la colère, le corps s'élève, le poil se dresse, la queue dessine un arc, les crocs sont sortis et les griffes aussi !

    Les mouvements de la queue sont, en effet, des indicateurs facilement perceptibles par le propriétaire. Le balancement de la queue indique une émotion, qu'elle soit positive ou négative, mais le plus souvent, c'est un signe annonciateur d'agression.
    Les poils de la queue se hérissent lors de chaque forme d'agression (par irritation, territoriale, par peur…)

    Toujours là pour vous accueillir : A votre arrivée, votre chat arrive vers vous de face, la queue relevée, verticale ou légèrement recourbée à son extrémité. Il se sent en confiance et est attaché à vous. Cet accueil se termine souvent par un frottement contre vos jambes.


    Communiquer par le contact :

    Les caresses et les câlins sont indispensables au chaton, dès son plus jeune âge et c'est souvent les chatons qui ont été les plus manipulés qui deviennent les adultes les plus câlins et les plus attachés aux humains.


    Communiquer par l'odeur :

    Outre la forte odeur d'urine des chats entiers marquent leur territoire (voir la fiche sur « le marquage du territoire du chat »), tous les chats communiquent avec des phéromones qui sont des marques odorantes qui permettent de créer une atmosphère rassurante pour le chat. Le chat adopte ce comportement de frottement à l'égard des objets et des personnes appréciés et lorsqu'il retrouve cette odeur sur vous ou sur un objet, cela le rassure et le tranquillise : il se sent dans son univers.
    L'absence de ces marques odorantes est stressante pour le chat : lors d'un déménagement par exemple ou même seulement d'un changement de mobilier…

    A savoir : Les frottements des chats pour déposer leurs phéromones sont effectués essentiellement sur leurs lieux de passage comme pour baliser leur territoire. C'est pour cela, que changer la disposition de votre mobilier peut être très perturbant pour votre chat.


    Communiquer par les griffades :

     

    Le griffage de certains arbres, des coins de votre canapé ou de vos meubles, semble être un véritable signal visuel pour votre chat, avec, bien sûr, une composante olfactive.

    A savoir : Les lieux griffés sont essentiellement placés à côté des lieux de repos (ce comportement est souvent pratiqué au réveil, il permet aussi au chat de s'étirer), et sur les lieux de passage.
    C'est pour cette raison que l'utilisation du griffoir ou de l'arbre à chat par votre félin dépend essentiellement de son emplacement.


    Toutes ces informations vous permettront de mieux comprendre votre chat et d'améliorer la communication entre vous et votre félin. Cela contribuera à son bien-être.


    votre commentaire
  • L'acquisition d'un chaton ou d'un chat adulte est toujours un événement important et une décision à long terme. En effet, un chat vit en moyenne 15 à 20 ans, pendant lesquels il faudra assurer ses besoins matériels (nourriture, soins vétérinaires) autant qu'affectifs.
    Au moment d'adopter un chat, pensez aux conséquences que l'arrivée d'un nouveau compagnon va impliquer même si un chat entraîne tout de même moins de « contraintes » qu'un chien.
    Chaton ou chat adulte ?
    Un chaton est toujours très vif, il est très joueur et souvent prêt à faire quelques bêtises… Il faut donc savoir lui consacrer du temps pour jouer avec lui. Même si on dit que le chat est un solitaire, un chaton n'appréciera pas d'être laissé seul toute la journée. Il faut donc lui ménager du temps. Les traits de caractère du chaton se forge nt en grandissant : on ne peut donc pas savoir à l'avance la personnalité du chaton. C'est la surprise

    Adopter un chat adulte est une expérience toute aussi enrichissante bien que différente. Un chat adulte a déjà son caractère : parfois indépendant, parfois très câlin mais il ne changera pas. Donc, ceci est parfait pour pouvoir choisir le chat selon son propre caractère et son mode de vie. Ceci permet d'avoir moins de surprises car un chat très câlin le restera alors qu'un chaton câlin peut devenir un adulte plus indépendant.
    Il faudra donc apprendre à se connaître et s'apprivoiser mutuellement.
    Contrairement aux idées reçues, tous les chats adultes disponibles à l'adoption ne sont pas caractériels. De nombreuses personnes sont obligées de se séparer de leur animal pour cause de décès, d'allergie ou suite à un déménagement par exemple. Avant d'adopter un chat, il est donc conseillé de bien se renseigner sur son histoire et d'observer son comportement et son caractère. Concernant le comportement général, un chat adulte est souvent plus calme qu'un chaton. Un chat adopté s'adapte généralement très vite à sa nouvelle vie et est souvent particulièrement attaché à ses nouveaux maîtres.
    Chat de race ou chat de gouttière?
    Vous appréciez une race particulière, pour sa beauté ou son caractère, alors n'hésitez pas !
    Mais renseignez-vous bien sur les caractères liés à la race car par exemple un chat Siamois a besoin d'être toujours près de ses maîtres et est assez « collant » et bavard donc il ne faut pas avoir envi d'un chat indépendant et silencieux !

    En revanche, si vous souhaitez un compagnon de tous les jours sympathique et attachant, alors un chat de gouttière vous rendra certainement très heureux. D'autant que certains chats croisés sont de véritables beautés…

    Mâle ou femelle ?
    Si vous faites stériliser précocement votre chat, le fait qu'il soit mâle ou femelle n'entraînera pas beaucoup de conséquences sur son caractère. Un chat mâle reste néanmoins souvent plus câlin avec les femmes et les femelles ont souvent une préférence pour les hommes.
    En revanche, pour les animaux non castrés, un mâle, s'il n'est pas castré, sera plus bagarreur, souvent fugueur et surcout il marquera son territoire par des jets d'urine.
    Dans ce cas, si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre chat, la castration est vivement conseillée dès l'âge de 6 ou 7 mois.

    Une femelle non stérilisée présente aussi des périodes de chaleurs parfois pénibles à supporter avec des miaulements incessants et des fugues associées.
    Si vous ne voulez pas avoir des petits, la stérilisation chirurgicale est idéale, elle permet de plus d'éviter des maladies telles que les grossesses nerveuses, les infections de l'utérus, les tumeurs mammaires, etc... 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique