• Les anciens Grecs possèdent eux aussi leur histoire sur la création du chat. Selon leur légende, Appolon, afin d'effrayer sa soeur Artémis, créa le lion. Toutefois, Artémis ne fut pas si facilement effrayée et lui répliqua en créant le chat. Or Artémis personnifiait la Lune. Pour cette raison, les Grecs disaient que la Lune avait accouché d'un chat. Cette allusion à la lune est d'ailleurs omniprésente dans les légendes de plusieurs peuples puisque la création du chat est généralement liée aux astres du jour. Cette dualité soleil et lune rejoint d'ailleurs la dualité occidentale du bien et du mal.

     

          Une légende vietnamienne raconte que l'Empereur du Ciel transforma son meilleur soldat en chat pour débarrasser la terre des rongeurs. Ce rôle de dératiseur, nous le retrouvons également dans une légende du Tibet, où un lama, envahi par une armée de souris, fut exaucé dans des prière le jour où le ciel lui envoya un chat.

     

          Une princesse fut, un jour, condamnée, pour sauver son amant, à une tâche surhumaine : filer dix milles écheveaux de lin en trente jours. Elle demanda alors à ses trois chats de l'aider. Ceux-ci se mirent à l'ouvrage. Travaillant sans relâche, ils achevèrent cette tâche dans les délais. Pour les récompenser, la princesse, qui était aussi une fée, leur donna la faculté d'imiter le bruit du rouet qu'ils avaient manié si efficacement. C'est depuis lors que les chats ronronnent !!!!!

     

          Une légende russe raconte qu'un chien et un chat montent la garde du paradis. Or voici que Lucifer essaie d'y entrer sous l'apparence d'une souris. Le chien la laisse entrer tandis que le chat se jette sur elle ..…

     

          Les musulmans y vont aussi de leurs histoires. L'une d'elle raconte que si le chat retombe sur ses pattes, il le doit au prophète Mahomet . Semble-t-il que le grand prophète, ne voulant pas déranger le sommeil de sa petite chatte Muezza, déchira la manche de sa tunique. Muezza lui fit plein de câlins pour le remercier et ému, Mahomet lui accorda, ainsi qu'à ses descendants, le don de toujours retomber sur ses pattes !!!! Il existe bien d'autres légendes dans les contes des Mille et Une nuits et, paraît-il, que le nom "Tabby" dériverait d'un quartier de Baghdad nommé Attabi, réputé pour ses soies rayées.

     

           Toutefois, il faut dire que les légendes orientales ont plutôt tendance à mettre le chat sur un piédestal. Dans ces histoires, le chat côtoie ceux qui gouvernent, est le compagnon des plus grands et a souvent mission de sauver les hommes du fléau que représentent les rongeurs . Dans de nombreux pays, ce rôle de protecteur a donné naissance à des rites liés à la terre et à la fécondité. Le chat associé aux bonnes récoltes a inspiré plusieurs rites agraires. C'est ainsi qu'en Égypte, les fermiers mettaient des jattes de lait à la disposition des matous. Dans d'autres pays, on interdisait aux enfants de jouer dans le champs de blé de peur de chasser le chat "bienfaisant". En Suisse, quiconque tuait un chat devait payer une amende en céréales. On déversait sur le cadavre de l'animal, suspendu par la queue, du blé provenant du champ du coupable jusqu'à ce que l'extrémité de la dite queue fut recouverte ........

     

     (Source Origines Légendaires) 

     

    Quelques légendes ....... 

     

     


    votre commentaire
  •  Une Chatte 

    Une chatte sur l'oreiller
    Des ronrons comme pour me bercer
    Sa patte autour de mon doigt enroulée
    Et au fond de son oeil doré
    Tous les mots qu'elle aimerait prononcer.

    Une chatte sur l'oreiller
    Qui amoureusement vient se frôler
    Comme autant de baisers.
    Une petite langue quelquefois risquée
    Sur le bout de mon nez.

    Une chatte sur l'oreiller
    Telle une ombre à mes côtés
    Qui, sans jamais se lasser
    Avec sa frimousse et sa queue pointée
    Me rappelle qu'elle est là pour m'aimer.

     

    (Michelle Cabana) 

     

    Poème : 

     

    Trés bon week-end à tous ceux qui passeront par là !!!!!!!

     


    votre commentaire
  • En France : "Traverser un ruisseau en portant un chat dans ses bras porte malheur" (On comprendrait mieux que pareille équipée compromit plutôt tout équilibre) . Non moins étonnant ce ceci : "Si une fille marche sur la queue d'un chat, elle ne trouvera de mari avant un an" . "Ceci ou celle qui soigne bien les chats aura conjoint à son entière convenance" .

       Les dialectes provinciaux ne sont pas moins riches . En Provence "Lou cat grouman fa la chambriero avisado" (Le chat gourmand rend la servante attentive) .

        En Bretagne, on est persuadé que : "Teod ar c'haz a zo binimuz - ha teod ar c'hi'zo iac'hauz" (Langue de chat est venimeuse et langue de chien guérisseuse) .

         En Franche-Comté : "Chat échaudé craint l'eau froide" ...... (Les Arabes expriment la même observation en ces termes encore plus imagés : "Chat mordu une fois par le serpent appréhende même une corde" .

         Dans la Creuse : "Le chien se réveille trois fois pour veiller son maître, le chat se réveille trois fois pour l'étrangler" .

         A Lorient : "Tous les chats de mai sont mauvais" .

         En Belgique un vieux proverbe flamand dit que : "Le chat est dans l'horloge" quand le torchon brûle dans le ménage .

         La fable du Renard et des raisins "Ils sont trop verts et bons pour des goujats" est trés souvent joué par un chat si l'on en croit ce proverbe kurde : le chat ne parvint pas à se saisir du rôti et s'écria : "Pour honorer la mémoire de mon père, je ne le mangerai pas" ; ce proverbe turc : le chat ne pouvait pas s'emparer du foie et dit "C'est aujourd'hui jeûne" ; ce proverbe russe : le chat ne parvint pas à prendre le saucisson pendu au plafond et dit : "Ce n'est pas la peine c'est aujourd'hui vendredi" . 

         En Angleterre nombreux sont les proverbes sur les chats : "The cat does not catch mice for God ..." "A cat pent up becames a lion ..." "Never put the Kit to watch your chickens"  (Le chat n'attrape, pas de souris pour Dieu ; Un chat enfermé dans un espace étroit devient un lion ; Ne chargez jamais un chaton de surveiller vos poules) . 

         En Italie au sujet de la crainte que les chats ont de l'eau il est dit : "La gatta vorrebbe mangiare pesci, ma non pescare !" (La chatte veut bien manger du poisson mais pas le pêcher)

         En Russie notons cette accusation d'égoïsme : "Chat qui gratte, gratte pour lui" . Ou celle-ci de fourberie "il n'est pas si petit chat qui n'égratigne" que l'on retrouve en Espagne : "Le chat laisse toujours une marque à son amie" .  Au Portugal : "Là ou la souris se moque du chat ... il y a un trou" .

         Enfin dans tous les pays et dans toutes les langues, on a traduit : "La nuit tous les chats sont gris" et aussi : "Quand le chat n'est pas là, les souris dansent" (en France) que Madagascar traduit par son contraire : "Le rat ne bouge pas tant que brillent les yeux du chat" .

         Une locution allemenade : "Die katze lasst, die Maus nicht" (le chat ne renonce jamais à prendre de souris) correspond au proverbe français : "Chassez le naturel il revient au galop" .

         Sigrid Undset rappelle dans Christine Lavransdatter ce dicton suédois : "Branle-bas de nuit pour les rats dans la ferme ou le chat est jeune" . Tandis qu'il est dit en italien de façon voisine : "A gatto vecchio, sorcio tenerello" (A vieux chat, souris jeunette) . 

        Selon Cervantès : "Chat qui miaule chasse d'autant moins" (Probablement parce que pour véritablement agir, il faut savoir se taire) . Mais aprés tout :Un gato es un gato" (Un chat est un chat disent les espagnols) . 

     

    (Source L'esprit du chat aux éd. Cheminements) 

     

    Les proverbes sur le chat : 

     

     


    votre commentaire
  • Voici  un trés beau texte extrait de "Chats dans tous ses états" de Jean-Louis Hue qui exprime magnifiquement la grâce du chat :

     

     

      " D'un point de vue strictement géométrique, le chat qui est une figure simple . Quelques grandes lignes le définissent, une droite et une infinité de courbes qui s'articulent entre elles et se recombinent, avec la souplesse des calligrammes . Sa marche tient en un trait . Ses pattes antérieures se posent l'une devant l'autre, suivant un rail imaginaire, et moins de 5 centimètres séparent ses pattes postérieures . C'est un funambule-né . On s'étonne même que la pluie puisse l'atteindre tant il semble capable de passer entre les gouttes . Il est conçu pour un monde de rameaux, de fils à linge, de drisses, de poutrelles et de lignes de fuite . Un sillon dans un champs de maïs lui ouvre une allée forestière qu'il remonte avec une rectitude de promeneur du dimanche . Il aime suivre les sentiers déjà tracés, comme l'acrobate, son fil . Il monte aux arbres parce que leurs troncs sont droits . Un chemin de halage lui assurerait une voie triomphale : il irait de la Marne à la Saône, du Rhône au Rhin, le long de ces filins aquatiques que l'homme a tendu entre les cours d'eau . 

    Aucun contrepoids n'assure son équilibre . Au contraire, il paraît constamment s'alléger, et son corps ondule, à la façon de ces plaque de chaleur qui s'étirent sans fin vers le ciel . On a tort d'affirmer qu'il marche, il flotte légèrement au-dessus du sol . 

    Le chat vit pour l'élégance qui est l'art de s'exprimer à travers la forme la plus ajustée et sobre qui soit . Une revue de détail s'épuiserait à trouver un quelconque laisser-aller . Pas un seul faux pli, pas un seul faut mouvement . .............. "

     

     


    votre commentaire
  • Le chat a reçu un ordre et il l'a transmis à sa queue

    (Quand plusieurs personnes sont susceptibles d'exécuter un ordre,

    chacun le transmet et personne ne le fait)

     

    On commande au valet, le valet au chat, et le chat à sa queue

    (variante)

     

    On ne saurait retenir le chat quand il a goûté à la crème

     

    Chat timide fait souris effrontée

     

    Une chatte n'y retrouverait pas ses petits

    Se dit d'un lieu en désordre,

    (exemple : une chambre d'adolescent...)

    Mettre un bout au chat
    ( argot : enlever un morceau et le jeter, se dit notammant d'une ablation chirurgicale )

    Si les chats gardent les chèvres, qui attrapera les souris ?

    Un petit chat apprend bien à pisser

    Emporter le chat
    (Quitter un lieu très discrètement)

    Lâcher la queue du chat
    (Être parrain ou marraine pour la première fois)

    Donner sa langue au chat
    (ne pas deviner, demander la solution)

    Laisser aller le chat au fromage
    (Parlant d'une jeune femme, accomplir l'acte sexuel avec un homme)

    Coûter le lard du chat
    (Coûter très cher)

    Payer en chat et rat
    (payer en fausse monnaie)

    Passer sur quelque chose comme chat sur braise
    (Passer très vite sur quelque chose)

    Chat échaudé craint l’eau froide
    (redouter même l’apparence de ce qui nous a déjà nuit)

    Être comme chien et chat
    (se chamailler souvent)

    Faire une toilette de chat
    (se débarbouiller)

    La nuit tous les chats sont gris
    (de nuit, on ne peut distinguer nettement les choses et les personnes)

    Un chat retombe toujours sur ses pattes
    (se remettre facilement d’une peine ou d’un échec)

    Avoir d’autres chats à fouetter
    (avoir d’autres préoccupations plus importantes)

    Il n’y a pas un chat
    (il n’y a personne)

    Il n’y a pas de quoi fouetter un chat
    (pas de quoi en faire un drame)

    Avoir un chat dans la gorge
    (être enroué)

    De la bouillie pour les chats
    (c’est incompréhensible)

    Avoir trop de chats à courir
    (avoir trop de choses à faire en même temps)

    Les chiens ne font pas des chats
    (les enfants ressemblent aux parents)

    Appeler un chat, un chat
    (dire les choses telles qu'elles sont)

    Acheter chat en poche
    (acheter sans regarder la marchandise) 


     

     

    Expressions familières :  

     

     


    votre commentaire
  • Le poète chilien PABLO NERUDA (1904-1973) a signé une magnifique ode à notre félin préféré ( bien que connu pour préférer les chiens !!!!!!!! ) :



    ODE AU CHAT  :


    Au commencement
    les animaux furent imparfaits
    longs de queue,
    et tristes de tête.

    Peu à peu ils évoluèrent
    se firent paysage
    s’attribuèrent mille choses,
    grains de beauté, grâce, vol...
    Le chat
    seul le chat
    quand il apparut
    était complet, orgueilleux.
    parfaitement fini dès la naissance
    marchant seul
    et sachant ce qu’il voulait.

    L’homme se rêve poisson ou oiseau
    le serpent voudrait avoir des ailes
    le chien est un lion sans orientation
    l’ingénieur désire être poète
    la mouche étudie pour devenir hirondelle
    le poète médite comment imiter la mouche
    mais le chat
    lui
    ne veut qu’être chat
    tout chat est chat
    de la moustache à la queue
    du frémissement à la souris vivante
    du fond de la nuit à ses yeux d’or.

    Il n’y a pas d’unité
    comme lui
    ni lune ni fleur dans sa texture:
    il est une chose en soi
    comme le soleil ou la topaze
    et la ligne élastique de son contour
    ferme et subtil
    est comme la ligne de proue d’un navire.
    Ses yeux jaunes
    laissent une fente
    où jeter la monnaie de la nuit.

    Ô petit empereur
    sans univers
    conquistador sans patrie
    minuscule tigre de salon,
    nuptial sultan du ciel
    des tuiles érotiques
    tu réclames le vent de l’amour 
    dans l’intempérie
    quand tu passes
    tu poses quatre pieds délicats
    sur le sol
    reniflant
    te méfiant de tout ce qui est terrestre
    car tout est immonde
    pour le pied immaculé du chat.

    Oh fauve altier de la maison,
    arrogant vestige de la nuit
    paresseux, gymnaste, étranger
    chat
    profondissime chat
    police secrète de la maison
    insigne d’un velours disparu
    évidemment
    il n’y a aucune énigme
    en toi:
    peut-être que tu n’es pas mystérieux du tout
    qu’on te connaît bien
    et que tu appartiens à la caste la moins mystérieuse
    peut-être qu’on se croit
    maîtres, propriétaires,
    oncles de chats,
    compagnons, collègues
    disciples ou ami
    de son chat.

    Moi non.
    Je ne souscris pas.
    Je ne connais pas le chat.
    Je sais tout de la vie et de son archipel
    la mer et la ville incalculable
    la botanique
    la luxure des gynécées
    le plus et le moins des mathématiques
    le monde englouti des volcans
    l’écorce irréelle du crocodile
    la bonté ignorée du pompier
    l’atavisme bleu du sacerdoce
    mais je ne peux déchiffrer un chat.

    Ma raison glisse sur son indifférence
    ses yeux sont en chiffres d’or.



    Au commencement
    les animaux furent imparfaits
    longs de queue,
    et tristes de tête.

    Peu à peu ils évoluèrent
    se firent paysage
    s’attribuèrent mille choses,
    grains de beauté, grâce, vol...
    Le chat
    seul le chat
    quand il apparut
    était complet, orgueilleux.
    parfaitement fini dès la naissance
    marchant seul
    et sachant ce qu’il voulait.

    L’homme se rêve poisson ou oiseau
    le serpent voudrait avoir des ailes
    le chien est un lion sans orientation
    l’ingénieur désire être poète
    la mouche étudie pour devenir hirondelle
    le poète médite comment imiter la mouche
    mais le chat
    lui
    ne veut qu’être chat
    tout chat est chat
    de la moustache à la queue
    du frémissement à la souris vivante
    du fond de la nuit à ses yeux d’or.

    Il n’y a pas d’unité
    comme lui
    ni lune ni fleur dans sa texture:
    il est une chose en soi
    comme le soleil ou la topaze
    et la ligne élastique de son contour
    ferme et subtil
    est comme la ligne de proue d’un navire.
    Ses yeux jaunes
    laissent une fente
    où jeter la monnaie de la nuit.

    Ô petit empereur
    sans univers
    conquistador sans patrie
    minuscule tigre de salon,
    nuptial sultan du ciel
    des tuiles érotiques
    tu réclames le vent de l’amour 
    dans l’intempérie
    quand tu passes
    tu poses quatre pieds délicats
    sur le sol
    reniflant
    te méfiant de tout ce qui est terrestre
    car tout est immonde
    pour le pied immaculé du chat.

    Oh fauve altier de la maison,
    arrogant vestige de la nuit
    paresseux, gymnaste, étranger
    chat
    profondissime chat
    police secrète de la maison
    insigne d’un velours disparu
    évidemment
    il n’y a aucune énigme
    en toi:
    peut-être que tu n’es pas mystérieux du tout
    qu’on te connaît bien
    et que tu appartiens à la caste la moins mystérieuse
    peut-être qu’on se croit
    maîtres, propriétaires,
    oncles de chats,
    compagnons, collègues
    disciples ou ami
    de son chat.

    Moi non.
    Je ne souscris pas.
    Je ne connais pas le chat.
    Je sais tout de la vie et de son archipel
    la mer et la ville incalculable
    la botanique
    la luxure des gynécées
    le plus et le moins des mathématiques
    le monde englouti des volcans
    l’écorce irréelle du crocodile
    la bonté ignorée du pompier
    l’atavisme bleu du sacerdoce
    mais je ne peux déchiffrer un chat.

    Ma raison glisse sur son indifférence
    ses yeux sont en chiffres d’or.


    votre commentaire
  • Ils ne vous font pas de réflexions lorsque vous leur servez deux  jours de suite le même repas.

     

     Ils ne perdent pas leurs poils dans la baignoire .

     

     Ils vous regardent toujours quand vous leur parlez .

     

     Ils ne s’ennuient jamais à vos côtés .

     

     Vous n’avez jamais besoin de leur demander d’aller se laver .

     

     Ils ne critiquent pas votre façon de conduire .

     

     Ils respectent vos goûts en matière de séries télévisées .

     

     Ils ne sont pas tracassés par votre manque d’ambition professionnelle .

     

     Ils ne se lassent pas des jouets que vous leur offrez .

     

     Ils sont toujours à la maison quand vous avez besoin d’eux .

     

     Ils ne critiquent jamais votre famille .

     

     Ils ne font pas de bruit lorsqu’ils se déplacent .

     

     Ils vous aiment, même si vous n’êtes pas une maniaque du ménage .

     

     Ils ne sont pas dans vos pattes lorsque vous passez l’aspirateur .

     

     Ils peuvent se déplacer en pleine nuit sans allumer la lumière .

     

     Ils ne vous contredisent jamais .

     

     Ils ne ronflent pas au point de vous empêcher de dormir .

     

     Ils n'ont pas besoin d'une chemise repassée chaque matin .

     



    Désolée messieurs, je n'ai fait que retranscrire ce texte trouvé sur le net. Je me dégage donc de toute responsabilité  !!!!!


    votre commentaire
  • Maneki Neko signifie en japonais "le chat qui invite" ou "le chat qui attire".

    Qu'est-ce que le Maneki Neko ?

    Egalement connu comme le symbole de la chance au Japon, le Maneki Neko est censé apporter succès et prospérité.
    Il est représenté sous la forme d'un chat orné d'une bavette, d'un collier avec une clochette (signe de l'animal de compagnie), tenant une patte levée ainsi qu'une pièce de monnaie où est peint un voeu ("koban" en japonais) ou un poisson dans l'autre patte.
    On trouve très souvent un Maneki Neko à l'entrée des boutiques et restaurants asiatiques.



    Il existe différentes significations du Maneki Neko:



    - La patte gauche levée fait venir les clients.
    - La patte droite levée apporte la richesse .
    - Les deux pattes levées protègent la demeure et le travail.
    - Un chat blanc signifie pureté et bonté.
    - Un chat noir éloigne le démon.
    - Le chat tricolore est le porte-bonheur le plus efficace.
    - Un chat rose ou rouge apporte l'amour.
    - Un chat vert apporte la santé.
    - Un chat doré apporte puissance et prospérité.
    - Un chat obèse comme un sumo est gage de prospérité.
    - Une pièce de monnaie dans la patte est l'assurance d'un gain financier.
    - Un poisson dans la patte est gage de prospérité.



    Il existe plusieurs légendes sur l'origine du Maneki-Neko, voici la plus célèbre d'entre-elles :


    "La légende du temple Goutokuji" :


    Cette histoire commence au début de l'ère Edo (au 17ème siècle).
    Il existait alors à Setagaya (qui était la zone ouest de Tokyo), un temple en piteux état pour ne pas dire délabré.

    Le prêtre de ce temple avait un chat appelé Tama et parfois il se plaignait à ce chat de leur situation:
    "Tama, je te garde avec moi malgré ma pauvreté, n'y-a-t'il rien que tu puisses faire pour ce temple ? "

    Un jour, Naotaka Ii, seigneur du district de Hikone (région occidentale du Japon prés de Kyoto) fut surpris au retour de la chasse par un orage.
    Il décida de s'abriter sous un grand arbre qui se trouvait en face du temple.

    Naotaka remarqua alors un chat dont la posture et le geste semblaient l'inviter à entrer dans le temple.
    Attiré par le félin, Naotaka quitta son abri de fortune et alla le rejoindre. L'arbre fut aussitôt frappé par la foudre.
    La vie de Naotaka avait été sauvée par ce chat qui n'était autre que Tama.

    A la suite de cet incident, Naotaka devint un familier du temple et de son prêtre.
    Le temple délabré devint celui de la famille Ii et changea de nom pour devenir le temple Goutokuji.
    Désormais soutenu par le clan Ii, le temple devint prospère.

    Ainsi Tama le chat avait-il à la fois sauvé la vie du seigneur Naotaka et le temple de la pauvreté.

      Aprés sa mort, Tama fût inhumé au cimetière des chats de Goutokuji avec tous les honneurs et son histoire donna naissance au Maneki Neko. 

     

    La légende du Maneki Neko :   

     

     


    votre commentaire
  • ......... trouvé sur le net !!!!!!! 

     

    Un bon conseil ........  

     


    votre commentaire
  • L'oeil du chat est la porte d'un monde inconnu
    Un ovale miroir envahit de réponses
    Reflétant tout le jour l'immensité des nues
    Puis dans l'obscurité ses rayons audacieux ;

    On s'y égare parfois, comme par poésie,
    Devant tant de mystère notre coeur hésite :
    Est-ce là un reflet divin du paradis,
    Ou l'âme de ma vie qui en rêve s'agite ?

    Une chose est certaine, il y a un univers
    Habité de langueurs et de rêveries fines
    À jamais retenu dans ces prisons de verre ;

    Car si le chat caché derrière sa paresse
    Laisse la nuit trainer ses opales félines
    C'est que repose en lui la plus grande sagesse.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique