•  

      Tous mes meilleurs voeux à toutes et à tous !!!!!!!!

      Je vous souhaite pleins de petits bonheurs au quotidien avec vos 4 pattes, de santé, de joie, d'optimisme (il en faut !!!), d'amour, d'amitié,  ......... enfin que de bonnes choses !!!!!

      Je tiens à vous remercier aussi de votre soutien dans les bons et moins bons moments, et de faire que ce blog grandit peu à peu  au fils des jours ......

     

     

                                                       BONNE ANNEE 2012  

     

     

          CarteBonneAnnee20121.jpg

     


    8 commentaires
  •  

       Bon anniversaire à mon Bab d'amour * * *  Remets toi vite mon loulou !!!!!!! Je veux te voir à nouveau courir, sauter, faire le fou avec Callis, ...... vivre ta vie de chat !!!!!! 

     

     

                    BalrogAnniversaire5ans.jpg


    8 commentaires
  •  

     

       Tout d'abord des nouvelles de Balrog qui continue sa convalescence . En fait la 1ière nuit passée dans le parc a été pour nous une nuit blanche . Il a commencé à miauler puis on ne sait comment il est sorti 3 fois du parc . A 4h30 du matin nous étions avec mon homme en train de renforcer tout le tour . Puis nous y avons collé la table basse du salon d'un côté et le canapé de l'autre !!!!!!!! Et quelle ne fût pas notre surprise en nous levant ce matin de voir Balrog en rond sur le canapé !!!!!!!! Nous ne savons toujours pas comment il a fait !!!!!! Pour nous c'était impossible ...... 

    Vendredi matin nous avions RDV chez notre vétérinaire pour faire le point qui nous dit que du moment que Balrog ne sautait pas ou ne courait pas ce n'était pas la peine de le laisser dans le parc . Il se ferait plus de mal en forçant pour sortir sur les muscles du ventre qu'en restant hors du parc sans trop bouger . 
    Il prend bien ces médicaments . Eméprid et Zitac 100 contre les vomissements, et Ulcar contre les ulcères duodénaux . Il avait eu  jeudi avant son départ de la clinique une injection d'antibiotique à effet long . 
    Mardi il doit passer une visite (fièvre, etc...) et dans 15 jours on enlève les points . Il a un pansement qui lui tient bien le ventre .

     

     

      Je partage avec vous mes cadeaux chat de Noël .

    Tout d'abord 2 magnifiques chatons en terre cuite ......

     

     

                              010.JPG

     

     

                          011.JPG

     

     

      Un trés bel album photo de mes 2 loustics :

     

     

                          013.JPG

     

     

                          014.JPG

     

     

                          015.JPG

     

     

       Et un calendrier mural 2012 avec évidemment Callis et Balrog !!!!!

     

     

                      016.JPG

     

     

     

                        017-copie-1.JPG

     

     

                        018.JPG  

     

     

     

      A tout bientôt et bon courage à ceux qui reprennent le travail ce lundi .......  

     


    10 commentaires
  •  

     

                           jp8xhe.jpg

                                                       Les Souris enterrant le Chat, loubok des années 1760. 

     

       Finalement, les souris ont eu le cernier mot . Aprés une guerre que l'on devine sans merci; elles ont vaincu leur enneni de toujours et le portent triomphalement en terre .

       Cette illustration d'un chanson ou d'un conte appartient à la tradition des loubki, images populaires de Russie gravées sur du bois .  Le loubok (en russe : Лубок), ou loubki au pluriel, est une image populaire russe gravée en général sur bois. Les loubki se présentent sous la forme de graphismes simples et narratifs inspirés de la littérature, d'histoires religieuses et populaires. Les loubki étaient utilisés comme supports décoratifs dans les maisons et les auberges et pourraient être considérés comme un ancêtre de la bande dessinée moderne.  
       Les Loubki reflètent les gouts esthétiques du peuple, ses notions du bien et du mal, son critère moral, ses normes éthiques et constituent ainsi un domaine extrêmement intéressant de la culture nationale russe. Les loubki sont nés aux alentours du XVIIe siècle et se vendirent sur les marchés jusque dans les années 1950.

         Le loubok russe est un art populaire qui s'est développé durant la dernière moitié du XVIIe siècle. Le loubok russe était largement influencé par les gravures sur bois et les autres types de gravures réalisées en Allemagne, en Italie et en France durant la première moitié du XVe siècle. Sa popularité en Russie était liée au fait que c'était des œuvres bon marché et assez simples à copier grâce à cette nouvelle technique de reproduction. Le loubok était plus spécifiquement vendu dans les bazars et sur les marchés aux citoyens appartenant aux catégories sociales basses et moyennes. Ce type d'art était très populaire auprès de ces dernières car le loubok leur permettait d'exhiber des œuvres artistiques dans leurs maisons.
        Le Loubok original était une impression réalisée à partir d'un objet en bois sur lequel on avait dessiné en creusant sa surface. Cette technique permettait de produire plusieurs fois les mêmes illustrations. Quelques années après, le bois fut remplacé par une nouvelle technique utilisant un support en cuivre. Il permettait de réaliser des gravures plus fines, détaillées et complexes. Le dessin était au préalable colorié à partir de peinture tempera diluée. La gravure était par la suite appuyée et transposée sur un support. Alors que les motifs imprimés étaient d'une manière générale simples et sans ornements, l'utilisation de la peinture tempera donnait au produit fini un aspect étonnamment brillant avec des couleurs et des lignes vives.
         Associés aux images et en corrélation avec ces dernières, les gens incluaient du texte qui faisait référence à un conte ou une leçon. Le professeur Alexander Boguslawski revendique le style loubok comme « une combinaison d'icônes russes et de manuscrits représentant les traditions, les idées et les thèmes des gravures sur bois européennes occidentales ». D'habitude, l'artiste qui réalisait un loubok incluait un texte minimaliste sur une toile dont l'illustration couvrait la majorité de la gravure.

     

       (Source Wikipédia et l'Agenda des chats de GEO)  


    votre commentaire
  •  

      Nous attendons mercredi avec impatience .......

      En espérant que la tempête ne vous a pas trop causé de dégats je vous souhaite un trés bon week-end . 

     

     

                                                  -214-04.11.11.JPG  

     

     

       A lundi .........  


    6 commentaires
  •  

       En 1936, Edith Piaf chante La Petite Boutique :

       " Un beau chat boir était vautré

         Sur le seuil quand je suis entrée ...... "

     

       Les chats ont parfois inspiré les grands musiciens . On raconte que le compositeur Dominico Scarlatti écrivit sa Fugue du chat aprés avoir entendu sa chatte Pulcinella marcher sur les touches de son clavecin ......

        Frédéric Chopin dédia l'une de ses valses à un chat, et Maurice Ravel rendit hommage aux chats dans son opéra L'Enfant et les sortilèges .

     

     

                               pEnElope-A-l-ancienne.jpg

     

     

      (Source Agenda des chats de GEO)  


    3 commentaires
  • En remerciement à une fidèle lectrice de ce blog, je voudrais vous présenter Bamby, Somali de couleur faon, de Marie-Claude . En 2 mots le Somali est un Abyssin à poils longs .

        Mais je laisse Bamby se présenter .......

     

      "  Je m'appelle Bamby, somali silver-faon, je suis un petit Waldos et fier de l'être. Mes maitres, Marie-Claude et Bernard m'ont adopté quand j'avais 3 mois en mars 2004, pour ma plus grande joie et la leur. J'ai fait 8 ans le 10 décembre .

    Je coule des jours heureux, je suis toujours en pleine forme, je joue, je suis très dynamique, il vaut mieux ne pas être sur mon passage quand je fais la course dans la maison. Je suis de plus en plus amoureux de mes maîtres, je les aime plus que tout, je suis friand de caresses, de papouilles, de câlins, je suis de plus en plus affectueux, je me vante, mais c'est ma maîtresse qui le dit sans cesse. Ma robe est douce comme de la soie. Voyez et admirez.

    Je suis fier d'être invité sur le beau blog de Marie que ma maîtresse aime particulièrement, et de partager avec mes cousins virtuels Balrog et Callis.

    Bamby Somali. "

     

     

       Je vous avoue avoir eu beaucoup de mal à choisir les photos toutes aussi belles les unes que les autres . 

     

    Bamby le Magnifique ...... 

     

    Au soleil d'automne ...... 

     

    Bamby le Magnifique ...... 

     

     Bamby la tendresse ...... (Ma photo préférée)  

     

    Bamby le Magnifique ...... 

     

    Ventre et coussinets silver sur les genoux de mon bipède !!!!

     

    Bamby le Magnifique ...... 

     

    Ah cette baballe !!!!!

     

    Bamby le Magnifique ...... 

     

    Sur mon arbre fait maison !!!!!!  Je vous plait ?!!!! 

     

    Merci pour la participation de Bamby et merci à Marie-Claude de m'avoir permis de diffuser cet article .  

     

     


    votre commentaire
  • Sir Isaac Newton, qui a découvert la loi de la gravité, est également considéré comme inventeur de la chatière... Le mathémathicien anglais qui vécut entre 1643 et 1727, avait une chatte, appelée Marion : il l'aimait beaucoup et ne pouvait rien lui refuser. Vers 1720, le scientifique était en train d'effectuer une série d'expériences sur la lumière, et il travaillait dans un petit appartement situé au dernier étage qui ne possédait qu'une fenêtre laissant passer la lumière nécessaire à ses expériences. Newton fermait souvent cette fenêtre parce qu'il avait besoin d'obscurité pour ses expériences, mais il devait constamment laisser la porte entrouverte (ce qui laissait passer un peu de jour) car Marion adorait entrer et sortir de son bureau. Si Newton l'enfermait dehors, elle miaulait pour entrer; s'il la gardait enfermée avec lui à l'intérieur de la pièce, elle voulait sortir aussitôt.... Pour résoudre ce problème, Newton eut l'idée de faire un trou dans la porte et de l'équiper d'un portillon pour que sa chatte puisse entrer et sortir à sa guise. Ainsi, Marion était heureuse et Newton pouvait travailler à ses expériences sans être dérangé.          

           Quant à nous, nous profitons aujourd'hui de cette simple mais géniale invention !!!!!! 

     

    (Source l'Agenda des Chats de GEO) 

     

    Qui a inventé la chatière ? 

     

     


    1 commentaire
  • Date de création : 23/11/2007
       Pages vues : 100 480 (total) 
       Visites totales : 53 352 
       Journée record : 25/04/2011 (404 Pages vues) 
       Mois record : 01/2010 (3 868 Pages vues)

     

       Je passe réparer un oubli ........ Avec toutes ces histoires j'ai zappé les 4 ans de mon blog le 23 !!!!!!! Comme le temps passe vite ..... 

       Je voulais surtout ne pas oublier de vous remercier à toutes et à tous de votre fidélité, pour cette échange certes virtuelle mais toujours aussi précieuse, de vos messages qui me font chaud au coeur, de partager les hauts et les bas de la vie de mes 2 amours, Balrog et Callis . Car c'est bien eux qui font vivre ce blog .

     

       Merci à vous qui passez par ici ...... merci à eux de leur amour !!!!!!! 

     

    4 ans de blog ...... 

     


    votre commentaire
  • Asnières, le cimetière des animaux : 

     

    Jusqu’au XIXe siècle, l’animal a une fonction utilitaire. La violence à l’égard des bêtes, donnée ordinaire à des époques également violentes pour l’homme, devint néanmoins de plus en plus intolérable : ainsi, la naissance en Angleterre d’une société protectrice des animaux dès 1824 témoigne du polissage des mœurs. Partageant cette logique, le comte de Grammont, outré des mauvais traitements infligés aux chevaux, fonde au milieu du XIXe siècle la SPA française : d’utilitaire, l’ animal devient un " compagnon " dont la présence concoure au bien-être des citoyens.

       Mais si les conditions de vie des animaux s’améliorent, après leur mort, rien n’est prévu. En théorie, les cadavres devaient être apportés dans les vingt-quatre heures chez l’équarisseur. Dans la pratique, à Paris, les dépouilles sont le plus souvent jetées avec les ordures ménagères, lorsqu’elles ne sont pas lancées dans la Seine ou dans les fossés des fortifications.

     

       La loi du 21 juin 1898 tente d’apporter une solution au problème : elle prévoit que les animaux domestiques " pourront être enterrés dans une fosse située autant que possible à cent mètres des habitations de telle sorte que le cadavre soit recouvert d’une couche de terre ayant au moins un mètre d’épaisseur ".

       Profitant de cette loi, Georges Harmois et Marguerite Durand créent le 2 mai 1899 la Société française anonyme du Cimetière pour chiens et autres animaux domestiques. Le mois suivant, cette société achète la moitié de l’île des Ravageurs, utilisées jusque là comme lieu de stockage par les chiffonniers. Située en amont du pont de Clichy, elle est dans le territoire de la commune d’Asnières. Le premier cimetière animalier du monde ouvrit ses portes à la fin de l’été 1899.L’architecte parisien Eugène Petit, dont plusieurs immeubles du XIV° arrondissement portent la signature, est chargé de dessiner l’entrée du cimetière. Il conçut le portail de style Art Nouveau, flanqué de deux portes pour le passage des piétons.

       En 1976, le comblement du bras de Seine, rendu possible par la disparition d’une seconde île, l’île Robinson, fait perdre au cimetière son caractère insulaire. Suite à des ennuis financiers, le cimetière faillit fermer ses portes en 1986 : classé monument historique en 1987, il fut reprit par la commune d’Asnières en 1997.

     

        Des dizaines de milliers d’animaux furent inhumés dans ce cimetière. Comme tout cimetière, Asnières à ses célébrités : des chiens policiers morts en fonction ; Mémère, née en 1914, et devenue le chien mascotte des chasseurs à pieds durant la Première Guerre mondiale. Cocteau, Courteline, Guitry ou Saint-Saens y inhumèrent leurs compagnons, Kroumir, le chat d'Henri de Rochefort, dont on raconte qu'il est mort de chagrin quatre jours après son maître ; et les animaux de compagnie de Camille Saint-Saëns, de Courteline, de Sacha Guitry, de princes, de ducs.

     

        Mais le cimetière d'Asnières ne serait rien sans la multitude des anonymes, chiens, chats, oiseaux, lapins, tortues, souris, hamsters, poissons, chevaux et même lions, singe, gazelle, fennec, maki dont les sépultures richement sculptées ou simplement fleuries témoignent de l'affection de leurs maîtres.

     

         Aussi au hasard d'une promenade, peut on découvrir la reconnaissance d'une mère à qui le chien Loulou "rendit son enfant qui en 1895 se noyait dans la Garonne. Le brave Loulou n'avait que neuf mois et de plus une patte cassée..." Plus loin, un petit chien de pierre tend la patte à un soldat casqué.

     

         Enfin, anonyme parmi les anonymes, un chien errant vint mourir, le 15 mai 1958, aux portes du cimetière. La direction lui érigea un monument. C'était le 40.000ème animal a être enterré dans la nécropole. Contrairement à ce qui est écrit sur le monument commémoratif au brave Saint-Bernard Barry, à l’entrée du cimetière, ce dernier ne mourut pas en allant sauver une vie : sous ce nom, c’est toute une génération de sauveteurs de l’hospice du Grand Saint-Bernard qui est honorée. Barry I, après de loyaux services, mourut de sa belle mort en 1814 : il fut empaillé et on peut le voir aujourd’hui au musée de Berne, en Suisse.

     

       La plus grande star est sans conteste Rintintin (1918-1932), au destin étonnant : trouvé alors qu’il venait de naître dans un chenil en ruines, en Lorraine, il fut recueilli par le soldat américain Lee Duncan, ramené aux Etats-Unis après la guerre, puis remarqué par le producteur Darryl F.Zanuck. Il commença alors une carrière cinématographique qui ne prit fin qu’à sa mort.

    On dit qu’il sauva les studios Warner de la faillite, suite à la grande dépression. On dit aussi qu’il mourut dans les bras de Jean Harlow. Son maître fit rapatrier ses restes dans " sa terre d’origine " et il fut inhumé à Asnières.

     

        Après sa création, le cimetière connaît un succès croissant mais rencontre des difficultés chroniques. La plus récente est certainement celle de 1986, quand le conseil d'administration décide l'arrêt de toute activité et la fermeture définitive du cimetière pour le mois de septembre 1987. Vivement émus, les amoureux du vieux cimetière se mobilisent. La mairie d'Asnières prépare alors un plan de sauvetage et demande notamment le classement du site.

     

        Le 29 septembre 1987, la commission départementale des Hauts de Seine, à la demande du ministre de l'équipement, Pierre Mehaignerie, inscrit le site du cimetière des chiens compte tenu de " son intérêt à la fois pittoresque, artistique, historique et légendaire ".

     

        En mai 1989, la mairie d'Asnières rachète à la Société Française anonyme du cimetière pour chiens et autres animaux domestiques le terrain et en confie la gestion à une société indépendante. Enfin, le 1er février 1997, la mairie d'Asnières reprend en main la gestion du cimetière pour aborder sereinement son second siècle d'existence. Des travaux de restauration ont lieu en 2001.

     

     (Source des animaux et des hommes) 

     

    Asnières, le cimetière des animaux : 

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique