• Son nouveau combat la conduit de Noiraigue (NE) à Kiev (Ukraine), pour sauver des animaux errants exterminés avant l'Euro 2012.

    Débarrasser les rues de Kiev des chats et des chiens, c'est la volonté des autorités ukrainiennes avant l'Euro 2012, organisé conjointement avec la Pologne. Mais il y a la manière: «Ces animaux errants sont empoisonnés, brûlés, écrasés: c'est un véritable massacre», s'indigne Tomi Tomek, présidente de l'association SOS Chats.

    Ce qui a écoeuré Tomi Tomek, c'est une vidéo montrant un chien vivant jeté dans la benne d'un camion-poubelle. Des précédents existent: à Bucarest (Roumanie), la mairie avait débarrassé la ville de ses chiens errants en utilisant des méthodes barbares: les frapper à coups de pelle ou les étrangler avec du fil de fer...

    La révolte de Tomi Tomek porte ses fruits: une campagne de stérilisation et de castration est menée par une équipe de vétérinaires britanniques. Mais l'amie des minets poursuit son combat pour faire financer ces interventions par les deniers publics.

    Soutenue par Wawrinka et Schumacher :

    Tomi Tomek estime à 50 000 le nombre d'animaux tués à Kiev, Donetsk, Kharkiv et Lviv. Comment s'y prend-elle pour s'y opposer depuis son refuge coupé du monde, à Noiraigue (NE)? «En alertant des personnalités comme Michael Schumacher ou Stanislas Wawrinka», explique-t-elle. Ces deux sportifs ont prêté leur nom à sa cause, tout comme Brigitte Bardot et l'ex-Miss Suisse Lauriane Gilliéron.

    Mais, si Tomi Tomek parvient à populariser un combat, c'est surtout grâce à sa ténacité. Elle qui avait obtenu la fermeture d'un abattoir de Kiev qui dépeçait des chats et des chiens vivants pour envoyer les peaux à un fabricant de chaussures. Hier encore, elle téléphonait d'une main et de l'autre elle cuisait du riz pour un renard blessé, comme si soigner et nourrir 230 chats n'était pas une occupation à plein-temps.

    Fâchée par Platini :

    Michel Platini ne lui répond pas personnellement? Qu'importe. Tomi Tomek alerte tout le staff du président de l'UEFA: «Quand Michel Platini n'a pas voulu bouger, prétextant que mon combat est politique, je me suis fâchée.» Elle lui a adressé une pétition munie de 5200 signatures en le priant de «mettre un terme à cet «holocauste» d'animaux».

    Sa persévérance a payé: après avoir été contactée par SOS Chats, l'UEFA a adressé une lettre au vice-premier ministre ukrainien, Ivan Vasiunyk, en lui demandant de «considérer la situation et de mettre en place des mesures adéquates», indique son service de presse.

    A Kiev, la présidente de SOS Animals Society fait savoir à qui veut l'entendre que, sans la pression orchestrée par Tomi Tomek, elle n'aurait rien obtenu: «Nous avons alerté le gouvernement pendant des années», concède Tamara Tarnawska. Tomi Tomek en est persuadée: «Les autorités craignent de nous voir débarquer pour manifester.»


    ( Source le Matin.ch )

    votre commentaire
  •    Remo Forlani, qui s'est éteint dans son sommeil, dimanche 25 octobre à l'hôpital de Tennon à Paris, était un grand ami des chats. Journaliste, écrivain, dessinateur, scénariste et réalisateur, il est devenu naturellement l'un des jurés du Prix Littéraire 30 Millions d'Amis. Un prix décerné depuis 1983 aux auteurs qui mettent en exergue les animaux dans leurs ouvrages. La Fondation 30 Millions d'Amis lui rend un dernier hommage.

       Au-delà du cinéma et de l'écriture, ce qu'il adorait par-dessus tout, c'était le monde des félins. Entre deux chroniques radio, il trouvait l'inspiration en croquant, esquissant, des minous, matous et miaous dans toutes les situations possibles et imaginables. Plus matou que minet, voire un poil mistigri, cet œil perçant du 7e Art était aussi un adorateur des persans. Intarissable sur sa passion, il était l'auteur d'innombrables ouvrages "animaliers".

    Il avait mis la main à la plume pour confier au papier l'amour de sa chatte dans plusieurs ouvrages à succès : Ma chatte, mon amour (1990 Folio), Ma chatte, ma folie (1992 Folio), Tous les chats ne sont pas en peluche (1998 Folio) et surtout Gouttière (1989 Folio) qui lui avait valu de recevoir le Prix Littéraire de la Fondation 30 Millions d'Amis avant d'en devenir l'un des jurés les plus fidèles. Il s'est éxprimé devant les caméras de l'émission plusieurs fois quant à son amour des chats.

    "Remo savait tonner son indignation de sa voix de Stentor lorsqu'il s'agissait de décrier la cruauté infligé aux animaux. Il répondait toujours présent dans tous les combats que nous avons menés en faveur de nos Amis les plus malheureux" se souvient Reha Hutin présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis.

     

    De Remo Forlani, on se rappelle aussi de la voix. Une voix mise depuis 50 ans au service d'une chronique cinéma hebdomadaire sur les ondes de la Radio RTL. Redouté, redoutable, mais jamais méchant, Remo Forlani, de l'avis de son ami Gilles Jacob, président du Festival de Cannes, "était un intervieweur goguenard, mais tendre. Il avait fini par ressembler à ses chats : un léger coup de griffe, un frottement affectueux et confiant."



    ( Source 30Millions d'Amis ) 

     

    Adieu à un ami .....


    votre commentaire
  • Mosaïque :  

    Cliquer pour agrandir 

     


    votre commentaire
  • Photos du jour ........  

     

    Photos du jour ........  

     

    Photos du jour ........  

     

    Photos du jour ........  

     

    Photos du jour ........  

     

    Photos du jour ........  

     


    votre commentaire
  •  L'automne nous offre ses merveilleuses couleurs ...... il n'y a plus qu'à photographier !!!!! 

    Il a même déployé son tapis rouge !!!!! 

     

    Palette d'automne :  

     

    Palette d'automne :  

     

    Toutes les couleurs se mélangent !!!!! 

     

    Palette d'automne :  

     

    Une hampe de lavande se fait encore belle ! 

     

    Palette d'automne :

     

    Transparence du Pérovkia dans un dernier rayon de soleil ...... 

     

    Palette d'automne :

     

    Devant l'entrée, un cyclamen et les fruits d'un rosier rivalisent !!!!! 

     

    Palette d'automne :   

     

    De jolies perles de pluie ........ 

     

    Palette d'automne :  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Ô combien j'aime la douceur de ce regard !!!!!! 

     

    Le plus doux regard !!!!!  

     

    Le plus doux regard !!!!!  

     

    Le plus doux regard !!!!!  

     


    votre commentaire
  • Avec Balrog :  

     

    Avec Balrog :  

     


    votre commentaire
  • ......... Inspirée par la pluie ....... 

     

    Mosaïque : 

     

    ........ et par la photo de cet escargot . 

     

    Mosaïque : 

     

     


    votre commentaire
  • Un peu flou mais je me suis arrêtée sur la limpidité du regard ...... 

     

    Photos retenues de la semaine :  

     

    Photos retenues de la semaine :  

     

    Photos retenues de la semaine :  

     

    Photos retenues de la semaine :  

     

    Photos retenues de la semaine :


    votre commentaire
  • Crédit : One Voice


    Derrière les portes des laboratoires, les chercheurs exercent leur curiosité sur des chats et des chiens comme ceux qui vivent à nos côtés… Dans un nouveau rapport, One Voice livre le résultat de son enquête sur ces expériences plus que douteuses réalisées depuis 2007.

    Mais pourquoi ?

    Destinés principalement à la recherche médicale, les chiens et les chats utilisés dans les études sur lesquelles nous avons enquêté étaient censés aider à comprendre des pathologies humaines… obligation de résultat, après des années d’expérimentation, aucune n’a débouché sur un traitement ! En réalité, elles n’ont servi qu’à exacerber la curiosité des chercheurs, qui n’ont rien trouvé si ce n’est qu’ils devaient chercher encore. Mais ces expériences leur ont au moins permis de décrocher des budgets pour leur laboratoire… Et ce que beaucoup ignorent, c’est que le coût exorbitant de ces recherches est financé par les contribuables à travers des bourses de recherche…

    Des expériences fortement invasives :

    Dans le rapport d'enquête, nous décrivons des expériences réalisées ces deux dernières années par des laboratoires français. Des chiens et des chats y ont vécu l’enfer. Leurs conditions de détention à elles seules étaient synonymes de mauvais traitements. Quant aux manipulations qu’on leur a fait endurer, elles constituaient de véritables tortures. Des chercheurs français ont provoqué des infarctus chez des chiens conscients, en ont rendu obèses, leur ont injecté des substances toxiques, ont installé des implants cardiaques contaminés par une bactérie et ont élevé des chiots gravement malades… Ils ont lésé le cerveau des chats puis testé leur équilibre jusqu’à les faire tomber, ou leur ont implanté des électrodes directement dans le cerveau pour étudier leur sommeil… Des expériences d’autant plus terribles qu’elles sont scientifiquement aberrantes !

    Scientifiquement injustifiables :

    L’aspect le plus scandaleux de ces études tient à leur fiabilité scientifique. Le modèle animal a depuis déjà plusieurs années démontré ses limites. Expérimenter sur un chien ou un chat (ou sur un autre animal) ne donne pas des résultats applicables directement à l’être humain. Pour cette seule raison, One Voice encourage l’utilisation et le développement des méthodes substitutives. Mais dans le cas précis des études auxquelles nous nous sommes intéressés, l’incohérence du lobby de l’expérimentation animale est flagrante ! Son argumentation consiste à mettre en avant l’aspect vital de ces expériences pour les humains – ce qui n’est pas le cas. De plus, les fonds publics ainsi gaspillés pourraient être utilisés au bénéfice réel de l’humain. D’ailleurs, des expériences équivalentes à celles décrites sont déjà menées ailleurs sans qu’aucun être vivant ne soit sacrifié…

    ( Source planète.info )

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires